Comment François Hollande a dû renoncer

Par Lénaïg Bredoux
capture-d-e-cran-2016-12-02-a-21-28-22

Pour la première fois sous la Ve République, un chef d’État ne se représente pas pour un second mandat. Il paie un quinquennat erratique, où il a tourné le dos à une grande partie de ses électeurs, et où un livre de confidences a fini d’éteindre ses espoirs.

Valls précipite la crise politique au cœur du pouvoir

Manuel Valls et François Hollande © Reuters Manuel Valls et François Hollande © Reuters

Dans un entretien au JDD, le premier ministre franchit un pas supplémentaire vers une candidature à la primaire du PS. À cinq mois de la présidentielle, la gauche de gouvernement a totalement explosé.

Hollande désespère ses fidèles, un plan B est envisagé

François Hollande © Reuters François Hollande © Reuters

« À déblatérer sur tout et tout le monde, il est devenu indéfendable », dit du chef de l'Etat un fidèle de Manuel Valls. Mais après la publication d'« Un président ne devrait pas dire ça… », même le cœur des fidèles de François Hollande est gagné par le doute. L'appel de soutien à sa candidature est reporté.

Présidentielle: Hollande embourbé, Valls accélère

Par christophe Gueugneau

Les répercussions du livre « Un président ne devrait pas dire ça… » n'en finissent pas de miner l'éventuelle candidature du président sortant. Son premier ministre s'engouffre chaque jour un peu plus dans la brèche, passant d'une loyauté à François Hollande à une loyauté à sa famille politique.

A Colomiers, derrière Hollande mais Valls juste à côté

Par christophe Gueugneau

Ministres et hauts dirigeants du PS se sont rassemblés lundi soir à Colomiers, près de Toulouse, pour porter la candidature de François Hollande. Le premier ministre a joué le collectif, mais pas forcément le même champion.

L'orchestre de l'épouse de Manuel Valls se trouve au cœur de montages financiers douteux

Par Lénaïg Bredoux
Jean-Yves Ollivier décoré par Manuel Valls. © Capture d'écran de la Fondation Brazzaville Jean-Yves Ollivier décoré par Manuel Valls. © Capture d'écran de la Fondation Brazzaville

Comme le révèle L’Obs, la formation musicale dirigée par Anne Gravoin, épouse du premier ministre, est financée par un homme d’affaires naviguant entre la France et le Koweït, aux revenus à l’origine mystérieuse. Et l’Alma Chamber Orchestra est également étroitement lié à plusieurs figures de la Françafrique, notamment dans l'entourage du despote Denis Sassou-Nguesso. 

La gauche identitaire contre la gauche qui vient

Par stéphane alliès
Dans le cortège lycéen et étudiant, le 5 avril 2016 © Christophe Gueugneau Dans le cortège lycéen et étudiant, le 5 avril 2016 © Christophe Gueugneau

Manuel Valls juge « essentielle » la bataille « culturelle et identitaire », davantage que « l’économie et le chômage ». Une façon d’incarner une vision « républicaine » se concentrant sur une islamophobie assumée sous couvert de laïcisme, un sentiment majoritaire dans la classe politique de gauche actuelle. Mais la jeunesse qui se mobilise est à mille lieues de cette obsession néfaste.

Hollande et Valls, deux stratégies mais une seule politique

Par Lénaïg Bredoux et Mathieu Magnaudeix
François Hollande et Manuel Valls le 15 avril 2014 © Reuters François Hollande et Manuel Valls le 15 avril 2014 © Reuters

Les tensions s'accumulent au plus haut sommet de l'État à 14 mois de la présidentielle. Même un banal entretien de la ministre du travail devient l'objet de frictions entre l'Élysée et Matignon. Mais si François Hollande et Manuel Valls divergent parfois sur leur stratégie politique, sur le fond, ils sont encore d'accord.

Manuel Valls tente d'effacer un fiasco politique

Devant la fronde politique, syndicale et surtout citoyenne, la présentation du projet de loi sur le travail est repoussée au 24 mars, a annoncé le premier ministre. Récit de la gestation de cette loi devenue symbole d'un fiasco. 

Loi sur le travail: notre dossier

Compte-rendus des débats à l'assemblée, reportages en manifs et autour de Nuit debout, enquêtes sur les méthodes policières, décryptages des stratégies syndicales, analyses et émissions vidéos… Retrouvez notre dossier sur la loi El Khomri et les mobilisations l'entourant.

Loi sur le travail: le 49-3 pour assommer la majorité

Par Mathieu Magnaudeix
Emmanuel Macron, Myriam El Khomri et Manuel Valls le 18 janvier, au Conseil économique et social © Reuters Emmanuel Macron, Myriam El Khomri et Manuel Valls le 18 janvier, au Conseil économique et social © Reuters

Manuel Valls innove : avant même que le projet de loi sur la réforme du code du travail ne soit présenté en conseil des ministres, il invente le 49-3 préventif pour faire taire sa majorité. Plus la bête parlementaire regimbe, plus il faut l'assommer tôt. Il n'est pas dit que l'exercice réussisse.

Après les attentats: la terreur de penser

Par christian salmon
A l'Elysée, samedi 14 novembre 2015. © Reuters A l'Elysée, samedi 14 novembre 2015. © Reuters

Avec la démission de Christiane Taubira, François Hollande se coupe de toute voix discordante au sein du gouvernement mais aussi de tous ceux qui, dans la société, jouent le rôle d’analyseurs. Ce désarmement intellectuel est souligné par les attaques de Manuel Valls contre « ceux qui cherchent des explications culturelles ou sociologiques au terrorisme ». Cet anti-intellectualisme tapageur ne nous protège en rien du terrorisme.

Déchéance de nationalité: la farce nationale

Par Mathieu Magnaudeix
rtx258j6

L’affaire de la déchéance de nationalité pour les binationaux vire au n’importe quoi. Depuis deux mois et demi, le gouvernement n’a cessé de s’enliser et de changer d’avis. L'Assemblée nationale examine la révision constitutionnelle à partir de vendredi 5 février.

Laïcité: Valls repart en guerre

Lors d'un débat devant le Conseil représentatif des institutions juives de France, le Premier ministre Manuel Valls s'en est pris au président de l'Observatoire de la laïcité, l'ancien ministre Jean-Louis Bianco. Ce dernier lui a répondu vertement. François Hollande est sommé de se prononcer sur ce débat qui divise la gauche.

Les réseaux africains de Manuel Valls

Par Lénaïg Bredoux et Clément Fayol
Manuel Valls à l'université d'été du PS à La Rochelle, en 2013. Au second plan, Ibrahima Diawadoh. © Reuters Manuel Valls à l'université d'été du PS à La Rochelle, en 2013. Au second plan, Ibrahima Diawadoh. © Reuters

D'une petite phrase, le premier ministre a provoqué un incident diplomatique avec le Gabon d'Ali Bongo. Matignon a aussitôt tenté d'aplanir le différend avec, à la manœuvre, Ibrahima Diawadoh N’Jim, l'officieux conseiller Afrique de Manuel Valls. Celui-ci est de plus en plus intéressé par le continent où il compte de nombreux relais. Dernier volet de notre série sur la politique africaine de la France.

Déchéance de nationalité: tout est possible, surtout le pire

Par Edwy Plenel
Manuel Valls présente sa réforme, le 23 décembre. © Reuters Manuel Valls présente sa réforme, le 23 décembre. © Reuters

L’affolement des argumentaires le prouve : avec la déchéance de la nationalité, le pouvoir a accouché d’une monstruosité mutante qui est en train de faire perdre tout repère, politique et historique, à ses soutiens. Ils ont tout oublié, et notamment ce qu’écrivait Hannah Arendt dans son maître-ouvrage, Les Origines du totalitarisme.

L’ultime rupture

Par Edwy Plenel

L’introduction dans notre Constitution de la déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français serait un attentat contre la République, ruinant son principe d’égalité de tous les citoyens sans distinction d’origine. En portant ce projet, la présidence Hollande et le gouvernement Valls actent leur propre déchéance politique en signifiant leur ultime rupture avec le peuple de gauche.

Jusqu’à quand Manuel Valls?

Par stéphane alliès
Manuel Valls et François Hollande. © Reuters Manuel Valls et François Hollande. © Reuters

Lundi soir sur TF1, le premier ministre n’a pas pu s’empêcher de se faire bravache : «Je ne suis pas là pour m’excuser.» Mais en moins de deux ans à Matignon, son bilan est celui de l’installation du FN au-dessus des 30%, de la montée du chômage et de la disparition de la gauche.

Réfugiés : Valls a peur du Front national

Par Lénaïg Bredoux

Le débat à l'Assemblée sur les réfugiés s’est transformé en un échange terne et souvent sans intérêt. Mais avec, toujours, l’ombre du Front national. Manuel Valls a menacé de renforcer les contrôles aux frontières.

A La Rochelle, Valls et ce qui reste du PS se muent en parti démocrate

Par stéphane alliès

Deux mois après le congrès de Poitiers, le parti socialiste continue son évolution vers le centrisme. Assumant une rupture stratégique définitive avec les partis de gauche, le premier ministre a tracé lors de son discours de clôture les contours d’un « rassemblement des progressistes ».

Au congrès du PS, Valls enclenche le pilote automatique

Par Lénaïg Bredoux
 © Reuters © Reuters

Au congrès du PS, le premier ministre a donné tous les gages pour satisfaire un parti très affaibli après trois ans d'exercice du pouvoir. Mais il n'a rien dit de sa feuille de route pour les deux ans à venir. François Hollande continue d'attendre son heure.

Au PS, la motion A engage surtout ceux qui y croient

 © Reuters © Reuters

Les militants socialistes votent ce jeudi pour départager quatre motions en vue du congrès du PS de juin. La motion A, soutenue par Valls comme par Aubry, devrait arriver en tête. Mais les inflexions économiques qu'elle promet tiennent du vœu pieux.

Motion Cambadélis : les mots d'Aubry, la ligne de Valls

Martine Aubry a largement inspiré le texte de la « motion A » soutenue par l'exécutif pour le prochain congrès de Poitiers, qui aura lieu début juin. Mais les principales inflexions sur la ligne économique, annoncées vendredi, n'ont pas passé le week-end.

L’esprit du 11 janvier et la danse macabre de la laïcité

Par christian salmon
 © Thomas Haley © Thomas Haley

Manuel Valls vole « en défense de l'esprit du 11 janvier ». Mais cet esprit s’est mué en une mêlée confuse, une danse macabre avec son cortège de masques grimaçants, de postures héroïques et de dénonciations. Et le tour de passe-passe s'opère: la restriction des libertés au nom de la défense de la liberté, les déclarations bellicistes au nom de la paix, une laïcité sacralisée et instrumentalisée. Décryptage.

Valls à Matignon : l’année de la pensée magique

Par christian salmon
 © Reuters © Reuters

L’action du gouvernement se donne à lire, non plus comme la rencontre raisonnée d’une délibération collective, mais comme une forme de pensée magique, tout entière vouée à convoquer par incantations l’unité de la gauche, l’inversion de la courbe du chômage, le retour de la croissance « aimée »… La vie politique de ce quinquennat se dévoile comme une gestion stratégique des attentes non satisfaites.

Valls reprend sa marche consulaire, même sans troupes

Par stéphane alliès
 © Reuters © Reuters

En dégainant son 49-3 pour faire voter la loi Macron, Manuel Valls cherche à afficher son autorité sur une majorité en capilotade, mais aussi sur l’exécutif, à mille lieues de l’esprit de compromis dont se prévaut François Hollande. Problème, son orientation reste minoritaire dans son camp.

Manuel Valls, un premier ministre en quête d'espace

Par Mathieu Magnaudeix
 © Reuters © Reuters

Chef d'une majorité démoralisée, le premier ministre se prépare à une année mouvementée. En janvier, il défendra la contestée loi Macron. Il devra assumer deux défaites électorales annoncées. Et sa personne sera au cœur du congrès socialiste de juin. En attendant, l'ex-“Monsieur 5 %” de la primaire socialiste tente d'élargir son espace politique. Compliqué, alors que François Hollande est reparti en campagne.

Hollande-Valls, une « idylle » pleine de sous-entendus

 © Reuters © Reuters

Rien ne les sépare, paraît-il. Mais la polémique sur l’assurance-chomage a montré la première volonté de Valls de s’affranchir. Pendant ce temps, Hollande réfléchit à la façon de remonter la pente.

Valls obtient une majorité sur le fil

 © Reuters © Reuters

Le discours du premier ministre n'a pas dissuadé 32 socialistes de s'abstenir, trois fois plus qu'il y a cinq mois. Valls ne dispose plus que d'une majorité relative à l'Assemblée.

Le 18 Brumaire de Manuel Valls

Par christian salmon
 © Reuters © Reuters

Il y eut le « pronunciamiento » du 2 avril contre Jean-Marc Ayrault, fruit d'une alliance Valls-Montebourg-Hamon. Voici le 18 Brumaire de Valls, se libérant du «deal» passé et imposant au chef de l'État le départ des rivaux et un nouveau gouvernement. Le 25 août, Manuel Valls a ainsi mis fin au quinquennat de François Hollande et à toute contestation du néolibéralisme.

Palestine : le revirement de Manuel Valls

Par stéphane alliès et Lénaïg Bredoux
 © Reuters © Reuters

Depuis le début de la guerre menée par Israël à Gaza, Manuel Valls a été le plus virulent pour dénoncer les manifestations de soutien aux Palestiniens organisées en France et pour condamner ce qu’il appelle un « nouvel antisémitisme ». Des propos conformes à ses déclarations des dernières années, mais qui détonnent avec ses engagements passés comme maire d’Évry.

Hollande et Valls, l’alternance sans le dire

Par Lénaïg Bredoux
 © Reuters © Reuters

Les cent premiers jours de Manuel Valls à Matignon révèlent de plus en plus clairement ce que François Hollande n’a pas voulu dire jusque-là : il a opté pour une alternance. Sans nouveau scrutin, sans nouvelle majorité, mais avec une autre assise idéologique que sa campagne de 2012.

Valls, au risque de la fracture à gauche?

Les ministres écologistes ne seront pas du nouveau gouvernement et, au PS, des parlementaires assurent que la « confiance n’est pas acquise ». Mais pour l’heure, bien peu se risquent à critiquer le nouveau premier ministre.

Valls à Matignon: un triple contresens

Par François Bonnet
 © Reuters © Reuters

François Hollande fait un choix contraire aux leçons des municipales. Là où une demande de gauche et de justice sociale s'est exprimée, le président brandit le discours d'ordre, de sécurité et de libéralisme : celui-là même qui a organisé la descente aux enfers de la gauche.

Comment Hollande a choisi Valls

Par Lénaïg Bredoux
 © Reuters © Reuters

François Hollande nomme le favori des sondages mais aussi le plus droitier des ministres. La ligne politique du quinquennat est confirmée. Les ministres écologistes quittent le gouvernement. Le nouveau sera annoncé mercredi.

Valls, Montebourg et Hamon: le ménage à trois du gouvernement

 © Reuters © Reuters

Le ministre du redressement productif et celui délégué à l’économie sociale et solidaire se sont rapprochés ces derniers mois de leur collègue Manuel Valls. Par effet de génération, par nécessité et par tactique. Le ministre de l’intérieur le leur rend bien pour ne pas se couper de l’électorat de gauche.

Pourquoi Hollande laisse à Valls les pleins pouvoirs

Par stéphane alliès

L'affaire Dieudonné en est une nouvelle démonstration : Manuel Valls est “le vrai président”. Deux ouvrages de journalistes politiques au cœur du pouvoir, publiés en cette rentrée de janvier, éclairent davantage la relation entre le président et son ministre de l’intérieur.

L’hyper-Valls ou la faiblesse du hollandisme

Par Lénaïg Bredoux

Au premier jour de l'université d'été de La Rochelle, l’omniprésence du ministre de l’intérieur ne laisse pas d’étonner alors que l’ancien député de l’Essonne était, il y a quatre ans, menacé d’exclusion du PS, et qu’il a recueilli seulement 6 % des voix à la primaire socialiste.

12 mars 2014 : Manuel Valls était face à la rédaction

© Mediapart

Le ministre de l'intérieur était mercredi 12 mars l'invité de notre émission « en direct de Mediapart », diffusée en direct depuis la rédaction. Retrouvez l'intégralité de notre émission dans l'article. Ci-dessus, la réponse du ministre à l'interpellation de Laurent Mauduit sur la politique économique menée par François Hollande.

Rapport sur l'intégration : les raisons d'un sauve-qui-peut

Par Lénaïg Bredoux et Lucie Delaporte
regard Vals ayrault regard Vals ayrault

Une communication mal maîtrisée, mâtinée d’imprudence, qui devient une erreur politique par faiblesse de ligne : la polémique suscitée par la publication sur le site de Matignon de cinq rapports consacrés à l’intégration est un cas d’école des cafouillages de l'exécutif.

Intégration des immigrés: Matignon veut dessaisir Valls

Par Carine Fouteau

Jean-Marc Ayrault doit présider mardi prochain une réunion interministérielle. Un organisme public, rattaché au premier ministre, serait créé. Mediapart publie la feuille de route provisoire du gouvernement.

La Parisienne Libérée: «Ce ministre de l'intérieur»

Par La Parisienne Liberee
Qui c'est qui enterre le droit de vote aux étrangers ? C'est ce gouvernement, c'est ce ministre de l'intérieur !

Cette semaine, la Parisienne Libérée chante la responsabilité politique de Manuel Valls dans le racisme ambiant.

Conflit d’intérêts à Evry : les omissions de Valls

Par Karl Laske

Le ministre de l’intérieur avait indiqué que le marché d’études urbanistiques, attribué en avril 2011 à son ex-compagne, avait été interrompu, sans indemnité, par son successeur. En réalité, il lui a attribué un second marché en mai 2012.

Essonne: une affaire de déchets menace le clan Valls

Par Karl Laske

Trois agglomérations refusent depuis 18 mois de livrer leurs encombrants à l’entreprise attributaire Paprec. À la tête de cette fronde, le bras droit de Valls et maire d’Évry Francis Chouat, qui n’a pas accepté que l’usine qu’il présidait perde le marché.

Valls est pris dans un conflit d'intérêts dans l'aménagement d'Evry

Par Karl Laske

Le ministre de l’intérieur a attribué, en avril 2011, le marché « d’élaboration du projet de territoire » de l’agglomération d’Évry à une urbaniste qui n’est autre que son ex-compagne. Parmi les candidats non retenus, l’architecte Michel Cantal-Dupart, moins-disant, s’étonne des modalités de l’appel d’offres.

Un bras droit de Valls mis en cause pour sa gestion des ordures ménagères

Par Karl Laske

Francis Chouat, maire d’Évry, est accusé par un député UMP d’exercer des pressions sur la commission d’appel d’offres du deuxième syndicat intercommunal français. Ce proche du ministre de l'intérieur aurait voulu favoriser le centre de traitement de déchets qu’il préside.

Essonne : le bras droit de Valls annonce sa démission de l’usine de traitement des déchets

Par Karl Laske

Mediapart avait révélé, vendredi, les courriers du député et maire UMP d’Étampes Franck Marlin au maire d’Évry Francis Chouat, dénonçant des pressions sur la gestion des ordures ménagères.

Contre Dieudonné, mais sans Valls

Par Edwy Plenel

Dès 2008, Mediapart alertait sur l’antisémitisme de Dieudonné. Six ans après, nous nous sentons d’autant plus libres de refuser le piège tendu par le ministre de l’intérieur : se saisir du prétexte Dieudonné pour porter atteinte à nos libertés.

Immigration: Manuel Valls se fait tout petit

Par Carine Fouteau

Manuel Valls présente vendredi le bilan de sa politique migratoire. Le premier flic de France est aussi le ministre de l’immigration, de l’asile et de l’intégration. Alors qu'il y a urgence, des projets de loi dorment au ministère, en attendant les municipales. L'« apaisement » est devenu immobilisme.

Pascal Durand : « Manuel Valls oublie qu’il est ministre de la République »

Par Lénaïg Bredoux
 © Reuters © Reuters

Le secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts dénonce les récents propos du ministre de l’intérieur sur la réforme pénale, les Roms, l’islam ou l’immigration et l’accuse d’être le « ministre de la police ». Il n'en défend pas moins la participation des écologistes au gouvernement, à la veille de l’ouverture des Journées d’été de son parti à Marseille.

Roms: la haine déferle et Valls souffle sur les braises

Par Carine Fouteau

À six mois des élections municipales, le défouloir anti-Rom est ouvert. Les élus de tous bords multiplient les propos haineux. Loin de calmer les choses, le ministre de l'intérieur répète à l'envi que cette population a « vocation » à retourner en Roumanie et que seule une minorité souhaite s'intégrer en France.

Valls: la fermeté pour unique image de marque

Par Louise Fessard

Après s'en être pris frontalement à la ministre de la justice dans un courrier au président de la République, Manuel Valls en déplacement à Marseille nie tout désaccord de fond avec sa collègue. Mais le message martelé reste ultra-sécuritaire : à l’égard des trafics de drogue,  thème du jour, et envers les récidivistes.

Le débat Urvoas-Delapierre : C'est quoi, une politique de sécurité de gauche ?

Par Louise Fessard et stéphane alliès

L'un est président PS de la commission des lois de l'Assemblée. L'autre, proche de Jean-Luc Mélenchon, vient de publier un ouvrage sur la lutte contre la délinquance. Mediapart les a réunis pour faire le point sur la gauche et la sécurité. Et faire un premier bilan de Manuel Valls au ministère de l'intérieur.

La «vanne» de Manuel Valls qui fait grimacer les jeunes socialistes

Par stéphane alliès

« Maintenant, c'est le MJS qu'il faudrait dissoudre ». Lancée depuis sa chaise à La Rochelle, pendant le discours de Harlem Désir, la remarque du ministre de l'intérieur n'a pas fait rire les militants.

La gauche s'éloigne un peu plus encore des quartiers populaires

Par stéphane alliès

Les événements de Trappes ne font qu'entériner une évolution débutée avec la loi anti-niqab de 2010, alors votée avec le consentement du PS. Tandis que la droite se complaît dans les amalgames, la gauche se réfugie derrière la défense de l'ordre et d'une laïcité de fer.

Récépissé de contrôle d’identité : bataille en coulisses pour éviter l'enterrement

Par stéphane alliès et Louise Fessard

Alors que Marie-George Buffet et le collectif Stop contrôle au faciès ont présenté mercredi une proposition de loi sur le sujet, l’application de la promesse n°30 de François Hollande fait l’objet d’une lutte au sein du gouvernement. Des voix sont nombreuses qui veulent imposer une réforme à Manuel Valls.

Marseille: Valls place la sécurité au cœur de la campagne

Par Louise Fessard

Séquence sécurité à Marseille, où Manuel Valls a annoncé lundi les « bons » résultats des forces de l'ordre avant d'aller soutenir la campagne de Patrick Mennucci. Le candidat PS comme le maire sortant Jean-Claude Gaudin entendent doubler la police municipale et multiplier les caméras.

Renseignement: «Il peut y avoir des pratiques qui sortent de la loi» selon Manuel Valls

Par Louise Fessard

Le ministre de l'intérieur a présenté lundi sa réforme des services de renseignement, dont la DCRI sort renforcée. Manuel Valls a reconnu qu'il pouvait « y avoir des pratiques qui sortent de la loi », mais il a renvoyé tout renforcement du contrôle de la DCRI à 2015.

Programme de géolocalisation “Pergame”: ce que le cabinet Valls savait

Par Pierre Alonso et Emmanuel Fansten

Le ministère de l'intérieur avait été informé dès le mois d’octobre 2012 du projet de système de géolocalisation téléphonique baptisé “Pergame”. Ce programme a été activé quelques semaines après sans les autorisations légales requises, avant de fermer précipitamment le 11 janvier.

La police a utilisé un programme illégal de surveillance téléphonique

Par Pierre Alonso et Emmanuel Fansten

Baptisé “Pergame”, ce programme de géolocalisation a été exploité pendant plus de deux mois, entre fin 2012 et début 2013. Plusieurs centaines de personnes ont été visées et des dizaines d'enquêtes sont aujourd'hui menacées. L’affaire est prise très au sérieux au ministère de la justice, où l'on dénonce « de graves infractions pénales ».

Sans-papiers : Valls régularise à peine plus que Sarkozy

Par Carine Fouteau

Environ 17 000 sans-papiers ont bénéficié de la circulaire de régularisation signée il y a un an. Un chiffre peu élevé compte tenu du nombre d'étrangers en situation irrégulière sur le territoire.

Immigration professionnelle: Valls reçoit les encouragements de… Mariani

Par Carine Fouteau

Lors du débat sans vote à l'Assemblée, le chef de file de la Droite populaire a adressé des vœux de succès à Manuel Valls, qui lui-même a répondu vouloir être « consensuel » sur les questions migratoires.

Affaire Leonarda : Ayrault met fin à l'impunité de Valls

Par Lénaïg Bredoux

« La base de l’État républicain, c’est le droit. Mais la base de l’État républicain, c’est aussi l’humanité et la fraternité », a déclaré le premier ministre. La fracture provoquée par la politique de Manuel Valls au sein du gouvernement apparaît pour la première fois de manière claire.

Affaire Leonarda : Sandrine Mazetier fustige Manuel Valls

Par Mathieu Magnaudeix

« La manière dont la petite Leonarda a été “prise en charge par la police”, comme dit le ministre de l'intérieur, ne correspond ni à l'esprit ni à la lettre de ce qui est prévu en matière d'étrangers en situation irrégulière », affirme la députée de Paris et secrétaire nationale du PS à l'immigration, qui s'en prend également au préfet du Doubs.

De Rocard à Hollande, la galaxie Valls-Cahuzac

C’est une des multiples facettes de l’affaire Cahuzac. Celle d’un écheveau de relations, d’amitiés et d’intérêts au sein et à la marge du parti socialiste, et qui relie l’ancien ministre du budget à l’actuel ministre de l’intérieur Manuel Valls depuis de nombreuses années.

Cahuzac: les silences de Taubira, Valls et Moscovici

La commission d'enquête sur l'affaire Cahuzac a auditionné mardi trois ministres du gouvernement Ayrault : Christiane Taubira, Manuel Valls et Pierre Moscovici. Parfois excédés face aux parlementaires, droit dans leurs bottes, ils jurent que l'affaire n'était pas un sujet de conversation au gouvernement. Et affirment ne pas avoir failli.

MediaPorte : « Valls superstar »

Vidéo dans l'article.

Cette semaine, Didier Porte s'emballe pour le ministre de l'intérieur, dont une biographie vient de paraître.

Supporteurs de foot : «Valls a renforcé la politique répressive»

Par Louise Fessard

Spécialiste des “ultras”, le sociologue Nicolas Hourcade dénonce les effets pervers de la politique répressive, dont le PSG est le laboratoire.

Valls : les fumeurs de cannabis restent hors la loi

Par Louise Fessard

En déplacement à Lyon pour une journée de bilan des zones de sécurité prioritaires, le ministre de l’intérieur Manuel Valls se félicite des expérimentations de contraventions pour usage du cannabis mais s'oppose à toute modification de la loi de 1970.

Valls accepte d'ouvrir les centres de rétention aux journalistes

Par Carine Fouteau

Le ministre de l'intérieur est prêt à inscrire dans la loi le droit des journalistes à accéder aux centres de rétention, où sont enfermés les étrangers en instance d'expulsion. En l’absence de procédure, les demandes sont soumises à l’arbitraire du pouvoir exécutif.

Conflits sociaux : «Valls se trompe d’adversaire»

Par Rachida El Azzouzi

Des salariés de Goodyear, PSA, ArcelorMittal ou Sanofi ont prévu de se rassembler ce mardi à Rueil-Malmaison, devant le siège de Goodyear, où un CE examine le projet de fermeture d’Amiens-Nord. Les propos de Valls, sur la possible « radicalisation » des conflits sociaux, sont dans toutes les têtes.

Les bonnes grâces de Valls pour un promoteur proche de Dassault

Par Karl Laske

Sans appel à la concurrence, l’équipe de Manuel Valls a offert des terrains communaux du village d’Évry à un promoteur proche de Serge Dassault. Implanté depuis peu sur la commune, ce dernier vient aussi d’obtenir des terrains départementaux du suppléant du ministre à l’Assemblée.

Manuel Valls ou le plaisir des chaussettes à clous

Par Michel Deléan

La livraison de la militante basque Aurore Martin à la police espagnole ravive les critiques contre le ministre de l'Intérieur. Roms, droit de vote des étrangers, contrôles d'identité, gestion de l'appareil policier : mène-t-il une politique digne de la droite ?

Valls défend l’action de l’ex-numéro deux de la police marseillaise

Par Louise Fessard

En visite à Marseille, le ministre de l'intérieur a renouvelé sa confiance à Pascal Lalle, l'ancien directeur départemental de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône, aujourd'hui promu directeur central. Mais dans les rangs des policiers, les interrogations sur la responsabilité de la hiérarchie policière locale se multiplient.

Ce reniement dont Valls est le nom

Par Edwy Plenel

Manuel Valls continue son échappée solitaire commencée au lendemain de l’élection de François Hollande. Cet été 2013, le ministre de l’intérieur s’en prend frontalement à la justice, reprenant les refrains ultra-sécuritaires de la droite après avoir donné crédit aux polémiques sur le voile qui stigmatisent les musulmans. Il y a près d’un an, Mediapart avait déjà marqué son désaccord, dans un parti pris toujours d’actualité.

À Amiens, Valls demande «l'ordre républicain» et les habitants une police moins «provocatrice»

Par Louise Fessard
 © LF © LF

Disant n'être pas venu « passer au Kärcher le quartier », le ministre s'est refusé à tout « procès de la police », que des riverains jugent « odieuse » et « provocatrice ».

Valls et Bauer, les amitiés encombrantes

Par Louise Fessard

Le criminologue, ex-rocardien devenu conseiller officieux de Nicolas Sarkozy, est le parrain d'un des fils du nouveau ministre de l'intérieur. Une amitié de plus de trente ans que chacun s'applique aujourd'hui à déminer.

Evry, une ville sous la poigne de Valls

Par Rachida El Azzouzi

La nomination de Manuel Valls au ministère de l'intérieur n'est pas une surprise pour les habitants d'Évry, habitués, ces derniers mois, à voir leur député et maire plus souvent à la télé que dans la ville. En revanche, l'annonce de son arrivée place Beauvau est diversement appréciée. Reportage.