PROFIL NUMÉRIQUE

Regardons donc d'un peu plus près ce meilleur des mondes des données numériques.
Pour que Google, Facebook et compagnie accèdent à vos données personnelles, vos activités sur Internet sont suivies et analysées en permanence.
Lorsque, par exemple, vous postez des photos de vos vacances sur Facebook, ou lorsque vous achetez en ligne des billets d'avion ou un équipement de plongée,
chapter11
la connexion entre ces paquets de données crée votre profil numérique,
avec lequel Facebook et consorts gagnent de l'argent
icon-pixel

Voulez-vous que les services en ligne vous demandent systématiquement l'autorisation d'utiliser vos données personnelles ?

Non, parce que cela ne me pose pas de problème qu'on utilise mes données personnelles.

Oui, je veux qu'on me demande à chaque fois l'autorisation d'exploiter mes données personnelles.

Non, mais j'aimerais au moins savoir précisément à quelles fins mes données sont utilisées.

Qui prend la peine de lire les CGU en petits caractères, les conditions générales d'utilisation, et toutes les règles sur la confidentialité des données personnelles ? Elles sont rarement compréhensibles, et de toute façon, vous ne pouvez pas les refuser. Alors vous cliquez sur « j'accepte », et ce faisant, vous avez peut-être déjà autorisé la vente au rabais de vos données.

Mais s'agit-il vraiment d'une vente au rabais ? Ou bien plutôt d'un troc ? Une chose est sûre : avec vos données, vous payez pour que des services comme Facebook, Google et Compagnie soient gratuits et le restent. Pour ces entreprises, ce serait compliqué si elles devaient vous demander à chaque fois l'autorisation d'utiliser tes données.

Mais pour vous, utilisateur de ces services, cela donnerait enfin davantage de contrôle sur ce qu'on fait de vos données personnelles.