Le blog de Renée Alice POUSSARD, Conseillère régionale VERTE de 2004 à 2010

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

***"MATRAQUAGE" médiatique et ..."BLACK OUT"! européen de "LA BELLE ALLIANCE POPULAIRE" ?

ob_d56b30_c3mktogwiaawp1b-672x372.jpg

Dont le couplet très "étudié" du prosélyte Alain MINC tenant en ce sens - sans hasard aucun ! - tribune d'oligarque accompli, spécifiquement convié en "matinale" FRANCE CULTURE de ce lundi 14 mars.

Et ce, bien sûr, en faveur du SEUL candidat "Macron". Dont était - "of course"! - à tout bout de phrases ...

12043375macron.jpg

et - de part
et d'autre -

prononcé
le NOM !!

En vertu
des plus grossières "TECHNIQUES" de "MATRAQUAGE médiatique" "que NOUS VOYONS désormais sévir à outrance sur l'ensemble des chaînes publiques abusivement instrumentées. Voire, à peine moindrement - ou plus finement ? - SUR ARTE qui certes en dépend ... Et je ne vous dis pas à quoi s'attendre dans les 6 semaines qui restent avant le - fatidique ! - scrutin du 23 AVRIL prochain ! "ON" nous prend pour des "boeufs"! en aurait conclu ma grand'mère... Là où de plus en plus d'électeurs pensent et disent aujourd"hui plus trivialement, "pour des cons"... - CLIC sur lien ci-après vers:
OLIGARCHIE -ACTE 1 - QUELQUES TÊTES D'AFFICHE:

url__1_oligarchie_acte_quelques_tetes_d_affiche.htm

PUIS CLIC sur les liens ci-dessous rapportés, pour OUVRIR, et CONSTATER la CENSURE renforcée pour en empêcher ici et là d'accéder à l'information et partant, decouvrir à QUELLE SORTE d'INTER-DEPENDANCE NEOLIBERALE outrancière, se retrouvent - de fait (!) impactées ici et là - des "GOUVERNANCES" respectives insoutenables... dans l'excès même !

imgSOC_ou_pas.jpe

"POURQUOI les SOUTIENS socialistes à Macron ne sont-ils pas sanctionnés?" - Clic sur les 2 LIENS ci -dessous, vers VIDEOs "opportunistement" édifiantes ! à savoir :

urlmacron_socialiste_ou_pas.htm

urlsoutiens_socialistesamacron_non_sanctionnesps.htm

"Emmanuel Macron est-il socialiste? Ça dépend des jours" :

telechargement__1_soutiens_soc_a_macron_non_sanction.jpe
thumbnail_wide_medium-36485.jpg

"Duplicité quand tu nous tiens!"- CLIC sur lien vers "Valls lâcherait HAMON, pour soutenir macron"!!!

manuel-valls-lacherait-hamon-pour-soutenir-macron-selon-le-parisien.htm

De même que les RESSORTISSANTS et CITOYENS ELECTEURS aujourd'hui désireux de COMPRENDRE à QUELLE indigeste "SAUCE ULTRA AUSTERITAIRE" , d'aucuns et d'aucunes s'emploient - DE CONCERT - à LES DEVORER ! - CLIC sur : !

OLIGARCHIE 10 STRATEGIES POUR VOUS CONTRÔLER": CLIC pour ouvrir sur:

watcholigarchie_10_strategies.htm

Puis dérouler jusqu'à trouver :Regarder à nouveau plus tard ? et juste au dessous, mention "Se connecter" opérante ! - Bien que quasi ILLISIBLE car malhonnêtement noyée en rectangle de surlignage bleu très foncé (symbole d'euro-intention confiscatoire à visée occultante) MAIS SUR LAQUELLE SOUS-CLIQUER absolument pour ouvrir aux 10 stratégies en question ...

hqdefault.jpg

Retouver d'une part : "Corruption, ça suffit!": "UNE OLIGARCHIE déguisée en DEMOCRATIE":

_Corruption__ca_suffit_____une_oligarchie_deguisee_en_democratie_-_YouTube.html

Et d'autre part, cliquer sur lien vers VIDEO - UPR intitulée "Emmanuel Macron l'escroquerie en marche" répondant simplement à la question : ""MONSIEUR" Macron, c'est qui+?" - CLIC sur lien ci-après pour dérouler jusqu'à retrouver ce même lien "OPERANT" juste AU DESSUS et AU RAS de LA GROSSE FLECHE NOIRE qui fait peur !++ interposée par léa censure...:

:Emmanuel_Macron_l_escroquerie_en_marche_-_YouTube.html"

Et CLIC surtout sur les liens ci-dessous rapportés, pour OUVRIR, et CONSTATER de même, la CENSURE renforcée. Censée empêcher les ressortissants et le "CITOYEN - ELECTEUR" désireux de COMPRENDRE ou FAIRE COMPRENDRE, à QUELLE SORTE de sauce oligarchique, d'aucuns(cunes!) s'emploient - de concert! - à LES MANGER !" à la fois ICI et là ...

telechargementOlig_acte_1quelques_tetes.jpe

OLIGARCHIE FRANCAISE ACTE 1 - QUELQUES TÊTES d'AFFICHE" - CLIC SUR

url__1_oligarchie_acte_quelques_tetes_d_affiche.htm

Ainsi que vers "OLIGARCHIE FRANCAISE - ACTE 2:Reportage au Dîner du Siècle par le Cercle des Volontaires : 2ème partie

oligfrancaise_acte_2.htm

Ou encore, CLIC sur:"Comment l'oligarchie vous contrôle en 10 stratégies!"
Avec - notez le bien sous-clic sur mention Se connecter habilement noyée sinon noyée sur fond bleu soutenu (symbole d'intervention U.E. à visée occultante ???)... A vous de voir!

BREF! RECHERCHEZ plutôt directement en ligne des sites tels que , mediapart fr et/ou bibliographies documentées, pour y visionner ou lire les titres suivants, sinon FORGER VOS PROPRES OPINIONS sur:

* "Macron l'anti-social"****
* «Fillon, Cahuzac & Cie: «Je crois que j’ai plus de respect pour les vrais voleurs»
* "François Asselineau en direct avec les Français"c-
* ""DES REVELATIONS, LA CORRUPTION DANS LA POLITIQUE FRANCAISE - 'FRENCH CORRUPTION" - CLIC vers : "Quand Macron était à la fois fonctionnaire et banquier" :

quand-macron-etait-la-fois-fonctionnaire-et-banquier.htm

* La corruption n'étant hélas pas une vue de l'esprit, le lecteur motivé notera les titres éloquents, tels "La violence des riches", par les sociologues Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon" :

* "Le recrutement des riches" - "L'Argent sans foi ni loi" - "Le Président des riches" (Enquête sur l'oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy) - (La Découverte, 2010)
Pierre Lascoumes, sociologue, auteur d'enquêtes sur les représentations sociales de la corruption et sur les politiques de lutte contre la délinquance financière"
François Morin, économiste, auteur de La Grande Saignée. Contre le cataclysme financier à venir (Lux, 2013). (Cf Son blog sur Mediapart)
Cynthia Fleury, philosophe...et tant d'autres recoupements et mises en garde - véridiquement vôtres! -

Afin que vote alors qui le mieux saura,
et en présence de quelles "collusions" ou non, à qui CONFIER "SA" voix

Renée Alice

**** une video à visionner une fois normalement + une fois en coupant le son pour observer le saoûlant "moulin à paroles" qui tourne tout seul...Et bravo pour la capacité d'écoute ! ..;des journalistes !

LIRE enfin et complémentairement: "TIENS-TOI BIEN PEUPLE SOUVERAIN"...
en CLIQUANT sur - 5 commentaires - ci après

Commentaires

1. Le 14 mars 2017, par Anticor

Tiens toi bien peuple souverain, car c'est bien avec ce soutien MINC à

  E. M. !  alias "E. M.acron, E.M. arche...etc,

 tout un système! au service de l'oligarchie, qui sonne le clairon ... Clic sur :url__1_soutien_mins_amacron.htm

pour VOIR : "LE SOUTIEN MINC à MACRON raillé de TOUTES PARTS" !"


Emmanuel Macron a-t-il bien tout dit sur son patrimoine ? L'association Anticor a saisi, lundi 13 mars, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour lui demander "de vérifier le caractère exhaustif, exact et sincère" de la déclaration de patrimoine du candidat à la présidentielle.

searchmacron_jeune_et_milliardaire.htm

Dans sa déclaration d'intérêts signée le 24 octobre 2014, Emmanuel Macron indique avoir perçu, comme banquier à la banque Rothschild puis comme secrétaire général adjoint à la présidence de la République, "3,3 millions d'euros de revenus avant impôts", de 2009 jusqu'à son entrée au gouvernement comme ministre de l'Economie en août 2014, selon un communiqué d'Anticor. Il a touché notamment, pour ses activités dans la banque d'affaires, "2,8 millions d'euros" entre 2009 et sa nomination en mai 2012 au secrétariat général de la présidence sous François Hollande.

"Manque de cohérence"

L'association anticorruption souligne un "manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés", qui a été relevé par certains médias, notamment par "les Décodeurs du Monde, le 17 février 2017, et par Mediapart, le 5 mars 2017". Dans sa déclaration de patrimoine, le candidat d'En marche ! fait état d'un patrimoine de "1,2 million d'euros et d'un endettement de 1 million d'euros", "soit un patrimoine net de seulement 200 000 euros", de quoi susciter des "interrogations", selon Anticor.

Mais "la déclaration de patrimoine d'Emmanuel Macron a été contrôlée à deux reprises en 2014, puis en 2016 (à son départ du gouvernement), avant publication par la HATVP qui n'a pas eu à faire d'observations", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

urlANTICOR_patrimoine_Macron.htm


Dans un entretien à La Croix, Emmanuel Macron s'est expliqué sur cette "différence entre le patrimoine déclaré et ses revenus perçus"...

. Et pour uin peu, il nous ferait pleurer! "Comme banquier d'affaires, j'avais le statut d'indépendant. J'ai donc payé, sur le montant brut de ma rémunération, des cotisations sociales patronales, salariales, puis l'impôt sur le revenu. Ces cotisations ont augmenté et frappé mon dernier revenu de référence, au point que je ne gagnais plus assez pour payer mes impôts!", a-t-il notamment fait valoir.

2. Le 16 mars 2017, par © les Amis de la Terre en Haute-Savoie — 2017

Une pétition contre le projet de la Commission européenne de créer un tribunal commercial généralisant l’exemple du tribunal devant lequel la Compagnie minière réclame à la Roumanie 4 milliards $ de dommages.

 les Amis de la Terre en Haute-Savoie

Urgent : Dire non aux Le Parlement roumain a dit non à un projet de mine qui déverserait 240 000 tonnes de cyanure sur son territoire, une quantité de poison suffisante pour tuer 80 fois la population sur Terre [1]. En réponse, la compagnie minière a décidé de passer par un système judiciaire parallèle réservé aux investisseurs pour exiger une compensation de 4 milliards de dollars. Devant un tel chantage, la Roumanie pourrait devoir céder et accepter une immense catastrophe environnementale et sanitaire.

Roxana Pencea Brădățan, une citoyenne roumaine engagée, nous explique la situation :

""Les investisseurs utilisent les privilèges qu’on leur a accordés pour saper la démocratie et l’État de droit. Les Roumains ont dit non à la mine de Roşia Montană et nos tribunaux l’ont déclarée illégale. Mais dans ce système juridique parallèle, une compagnie minière pourrait désormais nous forcer à ouvrir la mine ou à payer des milliards."

La Commission européenne a lancé le projet de créer un gigantesque système juridique parallèle sur ce modèle. Si nos représentants l’approuvent, tous les Européens devraient affronter le genre d’intimidations auxquelles les Roumains doivent faire face aujourd’hui.

Mais nous avons une grande occasion d’étouffer dans l’œuf cette offensive. Une consultation publique est organisée avant le début des négociations. Il ne reste que quelques jours avant sa clôture. Utilisons-les pour dire massivement NON à encore plus de privilèges pour les multinationales et les investisseurs. Le jour de la clôture de la consultation, nous serons à Bruxelles et nous donnerons toutes vos réponses à la Commission !
Signez ici pour bloquer cette nouvelle offensive des multinationales :
https://act.wemove.eu/campaigns/non-a-un-tribunal-mondial-reserve-aux-multinationales-1off?utm_source=civimail-5718&utm_medium=email&utm_campaign=20170309_FR#

Une déferlante de mobilisations contre le TAFTA et le CETA [2] s’est abattue sur l’Europe ces derniers mois pour arrêter l’expansion de ces systèmes juridiques parallèles qui traînent des pays en justice ; depuis, les multinationales et les investisseurs craignent nos mouvements de résistance. Récemment, près de 150 000 Européens ont participé à une autre consultation publique pour dire non aux privilèges des multinationales. C’est pour cette raison que les grandes entreprises ont changé de stratégie et œuvrent maintenant en coulisses pour la mise en place d’un système judiciaire parallèle à l’échelle mondiale... sous un autre nom [3].

Ce système juridique spécifique est différent des tribunaux traditionnels et de nos systèmes juridiques démocratiques. Il sert à remettre en cause toutes les lois qui pourraient affecter les prévisions de bénéfices des grandes entreprises. D’ailleurs, la compagnie minière ne traîne pas la Roumanie en justice pour combler 4 milliards de dollars de pertes, mais de manque à gagner.

Quand les pays craindront d’être poursuivis en justice, plus rien ne sera comme avant au Parlement. Les exigences des grandes entreprises seront d’autant plus importantes si elles peuvent nous accuser de faire baisser leurs profits. Tout cela coûtera très cher – et ce sont les citoyens européens et l’environnement qui paieront la facture.

Rejoignez des millions d’autres Européens dans notre mobilisation contre les systèmes juridiques parallèles qui privilégient les grandes entreprises et les investisseurs. Tant que la Commission nous demande notre avis, nous avons encore une chance que notre voix compte vraiment. Jusqu’à mardi prochain, tout est possible. Rejoignez le mouvement : signez et partagez en faisant suivre ce mail !

Déterminés,

Mika (Bordeaux), Martin (Berlin/London), Olga (Bologna), Jörg (Lübeck), Virginia (Madrid) et toute l’équipe WeMove.EU

[1] https://corporateeurope.org/international-trade/2017/02/gold-digging-investor-state-lawsuits

[2] Le TAFTA, ou traité de libre-échange transatlantique, est un traité en cours de négociation avec les États-Unis. Le CETA (Comprehensive Economic and Trade Agreement) sera, lui, signé avec le Canada.

[3] Ils appellent ce tribunal « Multilateral Investment Court » : c’est l’alternative des multinationales aux mécanismes d’arbitrage proposés à chaque traité négocié entre l’UE et les autres pays, qui sont à chaque fois accueillis par un tollé citoyen. Ce serait l’équivalent de la Cour internationale de justice, mais sans la justice, et au bénéfice des grandes entreprises et des investisseurs, et non pas des citoyens.tribunauxparallèles !
3. Le 17 mars 2017, par Auguste ESPAGNON

«Un général ne devrait pas dire ça» et  "Site de officier un jour !"

qui met de l'eau au moulin et propose aussi de quoi méditer sur les médias manipulés :

Augustement vôtre 
4. Le 17 mars 2017, par dominus pecunia

"Macron : Un bon coup de « points » aux retraites"

Même s’il s’en défend, Emmanuel Macron veut remplacer le système actuel de retraite par répartition par un système individualisé.

C’est dit avec le sourire, mais c’est bel et bien un big bang qu’Emmanuel Macron propose sur le dossier des retraites. Le candidat d’En marche ! a défendu, jeudi 2 mars, avec sa rhétorique habituelle, floue et ampoulée, « un système universel de retraite » pour mettre fin à la complexité et à « l’injustice » du modèle actuel, garantir « les mêmes droits pour tous », sans un euro de baisse des pensions ni le moindre report de l’âge légal de départ à la retraite. Mais, entre les lignes, il propose de faire table rase du système à l’œuvre depuis soixante-dix ans, vers une « retraite à la carte » pour tous

 Même s’il s’en défend, Emmanuel Macron veut remplacer le système actuel de retraite par répartition (les salariés actifs payent pour les retraites) par un système individualisé (chacun épargne pour lui-même, en cumulant des points pendant sa vie professionnelle). Toutes les caisses de retraite n’en font plus qu’une. Un système qui se veut plus adapté aux aléas d’une vie professionnelle plus « flexible », faite de boulots salariés et de travail indépendant, le leitmotiv du candidat d’En marche !.

 « Le lien entre celui qui travaille et le retraité est rompu. C’est la fin de l’idée de solidarité », s’inquiète Gérard Filoche, conseiller national du PS et ancien inspecteur du ­travail. Même la notion d’« âge légal » de départ devient secondaire, chacun gérant son compte retraite comme il l’entend.

Il reste 44% de l'article à lire.

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

par Erwan Manac'h

publié le 8 mars 2017

voir ses articles 

ou CLIC sur :

Macron___Un_bon_coup_de___points___aux_retraites_par_Erwan_Manac_h___Politis.html

5. Le 18 mars 2017, par Nono DUGEAS
Macron est soutenu par des financiers et des patrons : Alain Minc (financier, conseiller politique), Pierre Gattaz (patron du MEDEF), Claude Bébéar (milliardaire, fondateur d’AXA),BN  Vincent Bolloré (milliardaire,   
 propriétaire de l’institut de sondage CSA, actionnaire de Vivendi, Canal+...), Pierre Berger (milliardaire, mécène historique du PS, copropriétaire de L’Observateur et Le Monde ), Bernard Arnaud (milliardaire, fondateur de LVMH, propriétaire de Radio Classique , Le Parisien et Les Echos , Alexandre Bompard (millionnaire, patron de la FNAC et de Darty), Françoise Holder (millionnaire, fondatrice de Boulangerie Paul)...
 Dans l’équipe de cmpagne de Macron, on trouve une flopée de diplômés de Sciences Po ou de HEC, cadres supérieurs dans de grands groupes, comme par exemple la société américaine de conseil McKinsey.
 En 2016, Macron a été la personnalité qui a bénéficié - "de longue main" - de couvertures de magazines. Macron est un grand ami de Yves de Kerdrel (patron de Valeurs Actuelles et dont le carnet d’adresses est copieusement garni de représentants de l’élite sociale).il organise depuis des années des diners mondains dans lesquels il invite la crème de l’establishment politico-médiatique.
 Selon 
Marianne  , Macron est allé à Londres obtenir des fonds financiers auprès des banques de la City 
 Macron est-il honnête Il laisse entendre qu’il est issu de Normale Sup. Faux : Il a échoué deux fois au concours d’entrée de l’Ecole Normale Supérieure. Par contre, il était élève du lycée élitiste Henry-IV. Mais ce n’était pas un étudiant brillant.
 Aussi soutenu par deux patrons emblématiques des télécommunications : Xavier Niel (patron de Free, copropriétaire de L’Observateur , Le Monde, La Vie Catholique , Télérama ...) et Patrick Drahi (patron d’Altice qui est la holding luxembourgeoise de SFR-Numéricable, propriétairede L’Express , Libération , NewsCo , BFM TV , BFM Business , RMC ...
  Patrick Drahi habite en Suisse, possède un compte bancaire dans le paradis fiscal de Guernesey et a logé sa société à la Bourse d’Amsterdam. Lorsque Macron était secrétaire général adjoint de l’Elysée
,Bouygues était en concurrence avec Numéricable pour racheter SFR. C’est Macron qui a permis à Patrick Drahi d’avaler SFR. Et Drahi a depuis renvoyé l’ascenseur.
Le banquier Bernard Mourad (Morgan Stanley), ami proche de Drahi, est aujourd’hui conseiller spécial du mouvement “En Marche”et s’occupe activement de sa campagne électorale.
 Un de ses anciens camarades a indiqué à Marianne qu"il “arrivait à utiliser suffisamment de mots savants pour donner le change” à l’oral. Il fait croire qu’il est docteur en philosophie. Le problème est que l’on n’a jamais retrouvé sa thèse. Il prétend alors qu’il n’a produit qu’un mémoire. Mais lorsque les journalistes de Challenges interrogent son supposé directeur de mémoire, le professeur de philosophie Etienne Balibar, celui-ci répond “ne pas avoir de souvenir ni de trace de cet épisode”

 En juin 2016, le ministre Macron ouvre le capital de l’aéroport de Toulouse. Il affirme qu’il ne s’agit pas d’une privatisation car les investisseurs chinois n’acquerront que 49,9% du capital. L’Etat garde 10% et les collectivités locales possèdent le reste. Mais Médiapart révèlera l’existence d’un pacte secret d’actionnaire liant l’Etat, non pas aux collectivités publiques, mais aux Chinois et qui leurs donne les pleins pouvoirs.
 Le 11 août 2016, dans une interview à Paris Match , Macron prétend qu’il dialogue régulièrement avec l’intellectuel tunisien Abdelwahab Meddeb au sujet de la religion et de la place de l’islam en France. Les journaliste de Match (trop occupés à faire la promotion de Macron ?) ne vérifient pas. Heureusement pour la vérité, le rédacteur en chef de TV5, Xavier Marquet, éventera le mensonge : Meddeb est décédé depuis deux ans !

Le 6 vril 2016, Macron lance son mouvement “En Marche” par un clip vidéo mettant en scène la diversité et les talents de la population française. Mais le lendemain, Yann Barthès, présentateur du Petit journal, révèle la supercherie : le clip de Macron n’est qu’un copier-coller de vidéos étrangères, notamment américaines. Par exemple, une supposée Française est en réalité une Américaine figurant dans un clip de campagne des primaires démocrates de Bernie Sanders


 Selon le livre Dans l’enfer de Bercy , lL aurait utilisé 120000 euros d’argent publique pour financer sa campagne électorale.
 Le 10 avril 2016, au JT de France 2, Macron affirme que son parti En Marche a dépassé les 13000 adhérents. Balivernes !

le Canard Enchaîné révèlera le 12 avril qu’en réalité "il ne s’agissait que de 13000 visites d’internautes sur le site de Macron."

Augustement vôtre

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.renee-alice-poussard.fr/trackback/876594

Fil des commentaires de ce billet