unnamed__82_.jpg unnamed__80_.jpg

PARTOUT en FRANCE et à Paris, à 14h30, place de la République

CLIQUER POUR vous faire une opinion, sur lien ci-après vers: "UN état de TERREUR"  : les ABUS de "L'ETAT d'URGENCE en FRANCE
article extrait du "NEW YORK TIME"

un-etat-de-terreur-les-abus-de-letat-durgence-en-france-sur-le-site-du-new-york-times.htm

AINSI que sur d'une part, (en déroulant jusqu'à trouver sans vous laisser décourager trop vite par l'apparition possible de mention telle que "article no found", (non trouvé") sur liens successifs vers :

"État d'urgence :Perquisitions musclées, assignations abusives... les dérives de l’état d’urgence" :

Les_derives_de_l_etat_d_urgence.html

Ou encore sur  :

liogier-reste-une-seule-civilisation.htm

Ainsi que:

etat-urgence-musulmans-pression.htm

Et d'autre part

Et EN DIRECT d' "ARTE+7" et "28 MINUTES" avec Elisabeth QUIN pour un véritable document d'archive, relayé par le NEW YORK TIME : "Y A T IL UN PROBLEME de L'ISLAM en FRANCE ?"

"Un face-à-face exclusif entre le journaliste, président et cofondateur de Médiapart Edwy Plenel et le philosophe Alain Finkielkraut ***sur la question de l'Islam en France. En juin dernier, Finkielkraut déclarait sur France Inter : "il y a un problème de l'Islam en France"

DeKenzo Tribouillard, AFP |par Charlotte Boitiaux:
"Depuis la mise en place de l’état d’urgence au lendemain des attentats du 13 novembre, la société civile s’inquiète des dérives policières sur l’ensemble du territoire. La communauté musulmane s’estime prise pour cible."

"Il était 20h30. Ils sont rentrés, ils étaient entre 30 et 40 avec des casques, des gilets pare-balles, des fusils à pompe à la main. Ils ont pris place dans le restaurant, et ils ont demandé à tout le monde de rester assis, les mains sur les tables". Yvan Agac, le gestionnaire du restaurant Pepper Grill, dans le Val d’Oise, se souvient de la perquisition musclée des policiers dans son établissement halal".
"C’était le 21 novembre dernier. "Ils ont fait une fouille, cassé des portes en bas. Je leur ai proposé de leur donner les clés mais ils ne m’ont pas répondu. Ils ont cassé trois portes, dont deux qui étaient déjà ouvertes Et puis, ils m’ont fait signer un papier". La police n’a rien trouvé. Ni armes, ni "objets liés à des activités terroristes".
"Ils m’ont dit que j’avais de la chance et qu’ils ne me mettait pas en garde à vue", a confié estomaqué le gérant de l’établissement sur les réseaux sociaux (voir vidéo ci-dessous)''.

"UNE PERQUISITION MUSCLÉE DANS UN RESTAURANT HALAL DE SAINT-OUEN-L'AUMÔNE (VAL D'OISE)"

"Depuis que l’état d’urgence a été décrété par le président de la République, au lendemain des attentats du 13 novembre, les témoignages abondent sur les dérives des opérations policières. Certains médias (comme "Le Monde") ont fait état d'assignations à résidence "abusives" de militants écologistes censés représenter un "danger pour la sûreté de l’État".

Dont: ''"Les interpellations musclées de sympathisants "ZADISTES" - QU'"ON" TENTE aujourd'hui de NOUS faire assimiler (phonétiquement ???) à des "DJIHADISTES++"!
Ou encore les dérapages de policiers à l’égard de citoyens qui sans aucune activité militante ont également été relayés.''

"Autant d’exemples qui ont fait bondir une partie de la classe politique – écologistes et extrême gauche en tête - accusant le gouvernement de "perdre ses nerfs"!

> À lire sur France 24 :

"Vingt-quatre militants écologistes assignés à résidence à la veille de la COP21"

(...)"Mais depuis deux semaines, les voix discordantes viennent surtout de la communauté musulmane qui interpelle les !!!associations, notamment le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF).

"Près de 90 % des perquisitions menées depuis le 13 novembre concernent des musulmans", explique ainsi Yasser Louati, son porte-parole, contacté, mardi 1er décembre, par France 24.

"Le collectif déclare "avoir été saisi depuis le 26 novembre sur 22 nouveaux dossiers, tous concernant des appartements dévastés, des brutalités policières, des insultes… "Comment voulez-vous qu’ils ne se sentent pas stigmatisés ?", déplore Yasser Louati. Pour "aider" la population musulmane à connaître ses droits, le collectif a décidé de publier la semaine dernière un "guide pratique" de l’état d’urgence. Une initiative qui illustre l’inquiétude grandissante de la communauté musulmane."''
"Nous avons des gens au téléphone, en sanglots, traumatisés après des perquisitions de leurs appartements", explique Yasser Louati qui regrette que le gouvernement ne choisisse que la manière forte pour lutter contre le terrorisme."''

"Ce guide est là pour leur rappeler que nous vivons dans un état de droit, qu’ils peuvent se défendre, demander un procès-verbal après une perquisition".

Le CCIF reconnaît qu’au-delà de l’aide juridique que son association peut distiller, l'instance joue surtout le rôle de psychologue. "Des mères de familles refusent de rentrer dormir chez elles, des pères se sentent humiliés après avoir été malmenés devant leurs enfants. D’autres encore encaissent mal de se retrouver au chômage après avoir été assignés à résidence…Nous essayons surtout de les rassurer."

"On ne peut pas mettre un flingue sur la tempe de gens qui n’ont pas de casier"

''"Plus de 2 000 perquisitions administratives ont été menées sur le territoire français'"', selon les chiffres communiqués, mardi, par le Premier ministre Manuel Valls.
"Et plus de 210 personnes ont été placées en garde à vue". Des mesures qui ont permis de saisir 320 armes, dont une trentaine de guerre..."''

""Cela prouve bien que ces perquisitions ne sont pas dues au hasard et qu’elles permettent d’étayer des soupçons objectifs"'', s’est justifié - sans convaincre ! (n d rap) - Manuel Valls....
Mais l’enthousiasme du gouvernement est proportionnel à la méfiance d’une partie de la société." À l’instar du CCIF, Me Daphné Pugliesi, une avocate spécialiste du droit pénal, s’insurge elle aussi contre cet arsenal sécuritaire. "Je m’occupe de quatre dossiers de personnes de confession musulmane qui ne comprennent absolument pas ce qui leur arrive", explique-t-elle à France 24. "On ne peut pas mettre un flingue sur la tempe de gens qui n’ont pas de casier, qui n’ont jamais mis les pieds dans un commissariat++, et à qui on ne peut rien reprocher !".

_Un_etat_de_terreur___les_abus_de_l_etat_d_urgence_en_France_sur_le_site_du_New_York_Times___Le_Club_de_Mediapart.html

"La police est entrée dans la mosquée avec des chiens"

"Un état de terreur" ...
"Daphné Pugliesi remet surtout en cause l’efficacité de ces mesures exceptionnelles

"À part avoir mis la main sur quelques kilos de drogue ou avoir neutralisé des militants écologistes, je ne suis pas convaincue qu’en matière de terrorisme, l’état d’urgence soit particulièrement efficace", explique-t-elle.

"Conscient de l’émoi de la population, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a recommandé aux forces de police de privilégier la politique de "l’ouverture de porte volontaire"."Un recadrage trop timide", estime le CCIF.
"La semaine dernière, "la police est entrée dans la mosquée des Mureaux Yvelines avec des chiens, les gens ont été ulcérés", précise le porte-parole du CCIF."
''"À Pontoise, Gennevilliers, Aubervilliers, Vénissieux, des mosquées et des salles de prières ont été fermées de manière complètement arbitraire"'', ajoute-t-il.
"Des dizaines de descentes de police ont en effet eu lieu dans 19 départements, en région parisienne, à Lille, à Lyon, à Toulouse, à Marseille, et "dans toutes les grandes agglomérations de France", a précisé le ministre de l’Intérieur, qui a rappelé aux forces de sécurité de bien "respecter les règles définies dans le code de déontologie".

CLIQUER enfin sur lien vers  :
TOUS UNIS FACE à LA HAINE et AUX "FAUTEURS de GUERRE" QUI CHERCHENT à DIVISER LE PEUPLE FRANCAIS"...

[tous-unis-face-haine-diviser-peuple-francais.htm|tous-unis-face-haine-diviser-peuple-francais.htm|fr]

Renée Alice

***Et A L'APPEL des COLLECTIFS SUIVANTS : AC ! Agir ensemble contre le chômage !, AC ! Trégor, Act Up-Paris, AFD International, Agir pour le changement démocratique en Algérie (Acda), Alofa Tuvalu, Alternatiba, Altertour, ANV Cop21, Apel-Egalité, Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (Acort), Association Avocats pour la défense des droits des détenus, Association démocratique des Tunisiens en France (ADTF), Association femmes solidaires comité Saint-Denis, Association France Palestine solidarité (AFPS), Association générale des étudiants de Paris Sorbonne, Association des Marocains en France (AMF), Association nationale des pieds-noirs progressistes et leurs amis (ANPNPA), Association pour la reconnaissance des droits et libertés aux femmes musulmanes (ARDLFM), Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF), Association des Tunisiens en France (ATF), Association des universitaires pour le respect du droit international en Palestine (Aurdip), Attac, Cadac, CADTM France, Cedetim, Centre islamique Philippe Grenier (CIPG), Cercle Condorcet de Paris, CGT Police Paris, CISPM/Maroc, Clamart-Citoyenne, Collectif des 39, Collectif des associations citoyennes, Collectif D’ailleurs nous sommes d’ici Tours 37, Collectif BDS Saint-Etienne, Collectif CGT Insertion-Probation (UGFF-CGT), Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), Collectif de défense des libertés fondamentales de l’agglomération rouennaise (CDLF), Collectif féministes pour l’égalité, Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP), Collectif Mémorial 98, Collectif national des Faucheurs volontaires, Collectif national pour les droits des femmes (CNDF), Collectif Ouiouioui, Collectif de soutien aux sans-papiers du Trégor-Goëlo, Collectif Stop le contrôle au faciès, Comité pour le développement et le patrimoine (CDP), Comité pour le Respect des Libertés et des droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT), Commission islam et laïcité, Conseil national des associations familiales laïques (Cnafal), Confédération générale du travail (CGT), Confédération nationale du logement (CNL), Confédération paysanne, Conseil des migrants subsahariens au Maroc, Coordination de l’action non-violente de l’Arche (Canva), Coordination nationale Pas sans nous, Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI), Droit au logement (Dal), Droit solidarité, Emancipation Tendance intersyndicale, Emmaüs France, Emmaüs international, Espace franco-algérien, Espace Marx, Euromed Feminist Initiative IFE-EFI, Farapej, Fédération des associations des travailleurs et des jeunes (DIDF-France), Fédération des CIRCs, Fédération française des motards (FFMC), Fédération internationale des Ligues des droits de l’Homme (FIDH), Fédération nationale de la Libre pensée, Fédération des Tunisiens citoyens des deux rives (FTCR), Femmes égalité, Filles et fils de la République (FFR), Fondation Copernic, Fondation sciences citoyennes, Halte OPGM07, Ipam, Jinov International, Justice et libertés Strasbourg , La Cimade, Le Genepi, Le Gisti, Le Mouvement de la paix, Les Amis de la terre France, Les Amoureux au ban public, Liberpensula Frakcio de Sat, Ligue des droits de l’Homme (LDH), Ligue de l’Enseignement, Maison des potes, Mamans toutes égales (MTE), Marche des femmes pour la dignité (Mafed), Minga-agir ensemble pour une économie équitable, Mouvement pour une alternative non-violente (Man), Mouvement pour l’économie solidaire (Mes), Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap), Mouvement pour l’économie solidaire, Négajoule !, Observatoire international des prisons (OIP) – section française, Osez le féminisme !, Participation et spiritualité musulmanes, Peuple et culture Ile-de-France, Planning familial, Pôle de renaissance communiste en France (PRCF), Powerfoule, Réseau d’alerte et d’intervention pour les droits de l’Homme (RaidH), Réseaux citoyens Saint-Etienne, Réseau éducation sans frontières (RESF), Réseau Immigration Développement Démocratie – IDD, Revue Ecole émancipée, Revue Inprecor, Revue Mouvements, Revue Regard, Romeurope 94, Solidarité laïque, Survie, Syndicat des avocats de France (Saf), Syndicat français des artistes interprètes (SFA), Syndicat de la magistrature (SM), Syndicat de la médecine générale (SMG), Syndicat national des arts vivants (Synavi), Syndicat national des journalistes (SNJ), SNJ-CGT, SNPES-PJJ/FSU, SNUEP-FSU, SNUipp-FSU Paris, SNUITAM-FSU, SNUTER-FSU, Solidaires étudiant-e-s, SUPAP-FSU, Une Autre voix juive (UAVJ), Union générale des fédérations de fonctionnaires CGT (UGFF-CGT), Union juive française pour la paix (UJFP), Union nationale des étudiants de France (Unef), Union rationaliste, Union syndicale de la psychiatrie (USP), Union syndicale solidaires.''