capture-d-ecran-2015-12-13-a-23-03-05.jpg

OU encore quand ...

"PLUS QUE
JAMAIS"
L'ARROGANCE délégitimise "L'EXECUTIF" au POUVOIR:
CLIQUER sur lien ci-après vers: "L'ULTIME RUPTURE"? :

Lultimerupture.pdf

images__3_.png

"Déchéance de nationalité: pourquoi François Hollande assume de "FAIRE EXPLOSER la GAUCHE"

Le HuffPost | Par Alexandre Boudet%% Mis à jour: 23/12/2015 14h30 CET VALLS HOLLANDE POLITIQUE - "Pas sûr que les appels à "la responsabilité" lancés par Manuel Valls soient suivis d'effet." En présentant le projet de réforme de la Constitution, qui inclut finalement l'extension de la déchéance de nationalité pour les binationaux nés français, le premier ministre a fait appel à SON propre camp. "Moi j'ai confiance, j'ai confiance dans la responsabilité de la majorité comme de l'opposition", a-t-il déclaré, ."
"En réalité, le choix du couple exécutif de conserver dans le texte une disposition largement décriée à gauche apparaît comme une nouvelle illustration d'un basculement idéologique"

"(...)Il n'y a qu'à voir les réactions aux annonces de ce mercredi matin pour se convaincre que les lignes bougent largement. La gauche de la gauche qui avait appelé à voter pour François Hollande en 2012 parle désormais de trahison, accusant le chef de l'Etat de "tourner le dos à des principes républicains les plus constants"..
"La nausée, ils nous auront tout fait !", s'exclame Jean-Luc Mélenchon".

Tandis qu'".à l'autre bout de l'échiquier politique, le Front national qui voit là une de ses mesures reprises par le gouvernement annonce que ses parlementaires voteront la réforme constitutionnelle, tout comme le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan."...

7543089__1_.jpg

"La droite piégée mais à quel prix..."

''"Qu'en est-il?"''

"Depuis"
"le 16 novembre et le discours de François Hollande au Congrès, on flairait le piège d'une réforme que les parlementaires n'auraient d'autres choix que de suivre. D'où la grande satisfaction entrevue ces 48 dernières heures quand la presse se faisait l'écho d'une probable reculade de l'exécutif. Sauf qu'en maintenant la déchéance de nationalité dans la Constitution (proposition qui apparaissait comme une condition sine qua non pour voter la réforme), le chef de l'Etat ne laisse d'autre choix à Nicolas Sarkozy que de le soutenir. Je me réjouis de la décision qui a été prise" a lancé Eric Ciotti"....

"Non seulement, une réforme constitutionnelle a besoin des 3/5 des suffrages des parlementaires (ce que la gauche n'a pas à sa disposition) mais en plus, nombreuses sont les voix qui s'exprimeront contre au sein même du bloc majoritaire. Et les frondeurs qui étaient une cinquantaine au plus fort de leur mouvement contre la loi Macron pourraient bien être encore plus nombreux."

(...)"Et les prises de parole à l'aile gauche du PS sont en effet sans équivoque; elles sont à la hauteur des espoirs de rétropédalage que la déclaration de leur égérie Christiane Taubira ou les sous-entendus de plusieurs ministres avaient fait naître mardi. Pour ces responsables, la douche froide s'exprime par des mots très durs à l'égard de François Hollande et Manuel Valls."
"Un gouvernement socialiste légitime ainsi les thèses du Front national, offrant par là même une victoire culturelle et symbolique supplémentaire au bloc réactionnairedit le député Pouria Amirshahi, frondeur de la première heure. "Le maintien de la déchéance de nationalité déshonore la gauche et la France.".

"C'est en outre inefficace contre le terrorisme, déclare le conseiller régional d'Ile-de-France François Kalfon tandis que l'eurodéputé Guillaume Balas demande à Solferino d'appeler à VOTER CONTRE"

images__9_.jpe

''"Aux dernières nouvelles et pêle-mêle :* "Les volte-face des ténors socialistes sur la déchéance de nationalité" et autres "appels à la démission de Taubira" qui iraient "multipliant" mais que Valls maintient"'' -

Cependant que multiplient "LARGEMENT" plus encore, les appels à "démissionner" Valls - (qu'Hollande maintient...) - En dépit des sévères mises en garde contre l'instauration (en cours) d'un régime policier. Et autres "avertissements" électoraux lancés à l'occasion des "Régionales"...

''Retrouver et lire: * "Taubira s'en prend de toute part au gouvernement" (...)puis "avale sa casquette" (?) Non! "Déchéance de nationalité, déchéance de Christiane Taubira" Le piège de la déchéance de nationalité" autant de confusion, et de titres ou sous-titres qui en disent long ... Tels que:''

''- Le Monde: - "Déchéance de nationalité : rétropédalage po ur François Hollande" ..., "Déchéance de nationalité : la presse dénonce «manoeuvres»... - Sénat: - "déchéance de nationalité réintroduite ?"- " - "Réforme constitutionnelle: L'indignité nationale pourrait remplacer la ..." - "La réforme constitutionnelle probablement amputée de ... - "La déchéance de nationalité est finalement maintenue "... -''

''Ou encore: "Hollande tenté par un référendum : la fuite en avant!"'' Cliquer sur: "

http://www.huffingtonpost.fr/2015/12/23/decheance-de-nationalite-nouveau-coup-force-hollande-contre-gauche-majorite_n_8867992.html

"La formulation du Parisien est pourtant des plus prudentes.++ La journaliste Nathalie Schuck évoque la difficulté que va avoir le Président à trouver les trois cinquièmes des voix au Parlement pour réformer la Constitution, incluant donc cette déchéance de la nationalité dont une bonne partie de la gauche ne veut pas entendre parler"....
''«Faute de quoi», selon nos informations, le Président est «prêt à consulter les Français par référendum» !

«Absurde et inefficace»''

"Les termes de l’équation sont connus : François Hollande a fait le choix de maintenir cette mesure contre laquelle les socialistes avaient fait campagne lorsqu’ils étaient dans l’opposition et qu’elle avait été évoquée tant par le FN que par Nicolas Sarkozy ; contre l’avis, de son propre ministre de l’Intérieur qui la juge inefficace, de sa Garde des Sceaux qui est farouchement contre, et d’une partie de la gauche y compris socialiste qui s’est prononcée publiquement dès mercredi (Martine Aubry, Anne Hidalgo....)"

"Hollande tenté par un référendum : la fuite en avant" titre "Le NOUVEL OBS - Rue 89" au NOM de "la gauche consternée"

"«Les plus cruels exhument un tweet de l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault datant de... 2010 (sous Nicolas Sarkozy, donc), s’exprimant sans ambigüités :« La déchéance de nationalité est absurde et inefficace. Un crime est un crime. Un criminel est un criminel. Un Français est un Français »".

«Si la réforme de la Constitution ne trouve pas la majorité requise des trois cinquièmes (rappelons que le porte-parole des Républicains, sous la dictée de Nicolas Sarkozy, avait déclaré dès le congrès de Versailles le mois dernier, qu’il ne voyait pas l’intérêt d’une réforme de la Constitution en réponse au terrorisme), faut-il passer au-dessus de la tête des élus et recourir au peuple ? »

«Démocratie à géométrie variable »

"2016, antithèse de 2005 ? 2016 serait donc l’antithèse de 2005-2008 ? Un possible échec de la voie parlementaire contourné par le recours au peuple ? Cette tentation de François Hollande, si on en croit Le Parisien, ne serait pas sans arrière-ensées très très politiciennes".
"Un référendum pour « piéger » la droite et l’extrême droite sur des mesures antiterroristes populaires à droite et contestées à gauche, permettrait de redistribuer les cartes avant la présidentielle de 2017 aux contours incertains."
"François Hollande pense-t-il se donner une stature « gaullienne » en appelant le peuple à la rescousse contre les partis discrédités ? Le problème est que la parole du « général » Hollande est passablement dévaluée, et que si piège il y a, il risque fort de se retourner contre son auteur, et au final contre le pays"
"Un référendum sur un sujet porté par la droite la plus dure est-il de nature à renforcer la France dans une période aussi sensible ? Qui peut le croire alors que tout le monde ne parle que d’unité depuis le 13 Novembre et qu’une campagne référendaire diviserait le pays au lieu de l’unir?"

logo-liberation-311x113.png 836271-cecile-duflot-a-montpellier-le-12-novembre-2015__1_.jpg

INTERVIEW de Cécile DUFLOT
Par Rachid Laïreche - en date du 23 décembre 2015 - Cliquer sur sur lien ci-dessous vers:

Déchéance de nationalité! «J’appelle les consciences républicaines à refuser cette pente glissante» :

''"Cécile Duflot, ancienne ministre EE-LV du Logement de François Hollande, dénonce la «triple erreur» du président."''

decheance-de-nationalite-j-appelle-les-consciences-republicaines-a-refuser-cette-pente-glissante_1422680.htm
meilleurs_voeux_mieux_dormir.jpg
''

et pour une année 2016
en effet NETTEMENT PLUS BELLE !
et PLUS BONNE ! %%''% que celle qui finit...

à bien des égards,
j'y souscris,...
Renée Alice

Cliquer également
ci-dessous,
en toute fin de billet
sur:

15 commentaires