arton6508-0af60.jpg
in-memoriam.jpg

"Le(s) masque(s) de l’état est tombé au Testet, révélant l’ignoble visage du pouvoir central, sa domination totalement arbitraire, sa mentalité de marchands d’esclaves, son vil désir de toute-puissance absolue, sa haine de notre culture populaire, paysanne, irréductiblement ancrée dans la terre."
Et Rémi FRAISSE - 21 ans - aura ainsi été fauché comme une herbe, par l'inadmissible violence policière ayant aveuglément déferlé en nombre et ne l'oublions pas, SUR ORDRE ! au TESTET. Ainsi qu'en témoignent video(s) analyses et premières investigations effectuées.

sivens_fleur_r_fraisse_ok_5cm.jpg
LogoFNERvb

Rémi qui comptait au - très - grand nombre des membres actifs de FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT (FNE) fédérant FRAPNA et autres - multiples - défenseurs de patrimoines naturels. etait épris de biologie végétale telle l'emblématique "renoncfule à feuille d'ophioglosse" qui parle encore de LUI !
Et dorénavant portée à la boutonnière - en cocarde symbole de "la résistance des renoncules!" - dans les manifestations, devrait longtemps encore et très au delà de SIVENS... porter l'opposition des masses à se se voir imposer ici et là du grand n'importe quoi...
Il cristallise donc aujourd'hui sur sa jeune vie sacrifiée et son nom; la légitime colère de l'ensemble des opposants - résistants à une kyrielle de GPII Grands Projets Inutiles Imposés
Au plus grand mépris des avis - y compris d'élus - exprimés dans le calme et la dignité.

En pure perte !

Cliquer à ces sujets et en fin de présent biillet sur 7 commentaires, en y ajoutant - au besoin - vos propres contributions et informations concourranjtes

logo_france2.png
Ce-soir-ou-jamais.png

"L'écologie nouveau champ de bataille"

Cliquer sur lien ci-après, en déroulant pour sous-cliquer sur:
le site pour ouvrir à :

ce_soir_ou_jamais.html

Mais à ce niveau, notez le bien, ne vous laissez pas "décourager" par la (curieuse) multiplication des publicités imbuvables (!) et autre série de vidéos présentées à ce jour, sinon interposées à dessein, pour freiner (sciemment ?) l'accès à la vidéo en question.
''Et donc, persévérez dans vos investigations - certes dignes d'un vrai "parcours du combattant" - en cliquant d'abord sur videos.''
''Et là, choisir de visionner au moins le début de la video intégrale de la soirée (avec Pascal Brukner en photo) située en 2ème++ position à partir de la gauche du choix "Dernières VIdéos" présenté, et commentée ainsi:''
"Au sommaire : Le combat écologique au coeur de l'actualité. Une discussion entre Pascal Bruckner, Corinne Lepage, Christian de Perthuis, Fabrice Flipo, Christian Gérondeau et Juliette Méadel.- Le phénomène des «clowns effrayants». Alexandra Varrin s'entretient avec Véronique Campion-Vincent. Une discussion entre (...)''
N.B.:Seule cette video, restitue l'arrogante suffisance des propos d'emblée tenus par Juliette Méadel, représentant ce soir là, le gouvernement.
Un passage édifiant... en tout cas
Et donc sans surprise, "shunté" dans la 1ère video prioritairement proposée à l'écoute aujourd'hui ...
Et intitulée "l' insurrection est arrivée''
En vue d' "effrayer le bourgeois!" présumé à la botte et dans l'incapacité (conditionnée) de "S'INDIGNER" ! de l'irréparable ?
Voire, de sorte à "occulter" les propos méprisants auxquels répondait la vive réaction (aussi clairement pertinente qu'avisée) de Mathieu BURNEL (du groupe de TARNAC) par centrage exclusif sur partie de son intervention ici entrecoupée (à tout bout de ,phrase) par certains des protagonistes présents cherchant à lui couper la parole et lui faire perdre le fil de son propos
Afin d'en limiter la pertinente portée ?
De quoi s'interroger, en tout cas ...
Et donc, cliquer sur ""L'écologie, nouveau champ de bataille":

mathieu-burnel-csoj_5141793.jpeg
'' L_ecologie__nouveau_champ_de_bataille___-_31_10_2014_-_News_et_videos_en_replay_-_Ce_soir__ou_jamais____-_France_2.html

Diffusé le ven. 31-10-14 à 22h25
et donc, plus que 3 jours en replay! à compter de cette date

Avec au sommaire :"Le combat écologique au coeur de l'actualité". Une discussion entre Pascal Bruckner, écrivain et essayiste ,Corinne Lepage, ancienne ministre de l'Environnement, auteur de l'«Etat nucléaire», Christian de Perthuis, économiste, Fabrice Flipo, philosophe, auteur de «Pour une philosophie politique écologiste», Christian Gérondeau, ingénieur, Mathieu Burnel, membre du «groupe de Tarnac» et Juliette Méadel, secrétaire nationale du PS à la politique industrielle. Alexandra Varrin, qui a publié à la rentrée «Une semaine dans la vie de Stephen King», s'entretient avec Véronique Campion-Vincent, anthropologue, auteur du livre «100% rumeurs»''

Cliquer ci-après sur la pétition à signer mise en circulation pour quantifier les solidarités militantes et s'associer au deuil insensé qui frappe aussi brutalement ses parents:

telechargement__27_petition.htm

''Ainsi que sur : "Tribune de Stéphen Kerckhove, délégué général d'Agir pour l'Environnement

_Sivens___Des_armes_et_des_larmes.___Association_Agir_pour_l_Environnement.html
images__2_.jpg

Il n'y a pas de mots pour exprimer la douleur d'une famille meurtrie par la mort d'un enfant. De violences en souffrances, le décès d'un manifestant doit déboucher sur le silence de tous. Recueillement qui doit précéder une véritable réflexion sur les déterminants qui ont conduit à ce drame.**

"L'usage d'une grenade offensive ayant entrainé la mort d'un jeune homme de 21 ans n'est pas une bavure mais le fruit d'une tension auto-entretenue visant à dissuader celles et ceux qui s'opposent à l'un de ces trop nombreux grands projets inutiles et imposés. Depuis plusieurs semaines, la violence policière fait écho à une mobilisation citoyenne de plus en plus déterminée et radicale. Chacun pouvait mesurer les risques engendrés par une telle situation mais personne n'a pu, voulu ou osé rechercher une solution amiable. Pour certains élus locaux, les délices de la confrontation, la volonté d'en découdre et de ne pas « perdre la face » ont ainsi été privilégiés."
"Cette cristallisation est le symptôme d'une démocratie malade. Ce drame révèle une chose : en cas de conflit, il n'existe pas de cadre démocratique permettant une expression apaisée des oppositions"
"Dépositaires d'une légitimité élective de moins en mois représentative, les élus se sont enfermés dans le respect scrupuleux d'outils (enquête publique, déclaration publique, débat public...) qui ne répondent plus aux nécessités du moment."

"Par facilité, élus locaux et adeptes d'une gouvernance instrumentale se plient aux contraintes d'une démocratie factice. Au terme de ce jeu de dupes, ces projets contestés sont imposés et conduisent à ces boutons de fièvre démocratique. Faute d'être entendue, la contestation force la voix" (...)

siteon0-4d1bb.png

cliquer aussi ++ sur lien suivant:''

La_grenade___offensive___qui_aurait_tue_Remi_Fraisse_au_coeur_de_la_polemique_-_Reporterre.html

Ainsi que sur " Les proches de Rémi Fraisse témoignent : « Il n’a pas mesuré ce qui l’attendait (...)

Les_proches_de_Remi_Fraisse_temoignent_____Il_n_a_pas_mesure_ce_qui_l_attendait___-_Reporterre.html

"L’ÉTAT, MAIS DE QUEL DROIT ?"
''paroles et musique de : la Parisienne Libérée''

Cette nuit je ne dors pas, j’entends des troncs qui craquent, Des grenades, du fracas et des coups de matraque Cette nuit je suis fiévreuse, j’entends les arbres tomber...'
Au son des tronçonneuses, lourdement escortées
Une grande abatteuse avance lentement son bras'
''C’est une tombe qu’elle creuse, au beau milieu d’un bois''

L’État, mais de quel droit ?

Le droit des bétonneurs et des élus repus ? Le droit des assoiffeurs quand le maïs a bu ? D’une préfecture pressée de lancer des travaux ? Du conflit d’intérêt d’un maître d’œuvre en eau ? Une grande abatteuse avance lentement son bras C’est une tombe qu’elle creuse au beau milieu d’un bois

L’État, mais de quel droit ?

Dans mon rêve, au début Il y avait une forêt Maintenant je ne vois plus qu’un terrain désolé Les engins mécaniques viennent retourner la terre Leur cliquetis cynique laboure un cimetière Une grande abatteuse avance lentement son bras C’est une tombe qu’elle creuse au beau milieu d’un bois

L’État, mais de quel droit ?

Une grenade explose la Gascogne, les coteaux Tout se métamorphose il pleut des lacrymos Cette nuit je suis en rage, la lune reste cachée Quand les gendarmes chargent, que s’est-il donc passé Une grande abatteuse avance lentement son bras C’est une tombe qu’elle creuse au beau milieu d’un bois

L’État, mais de quel droit ?

Une nuit de vertige perchée sur une cime Au milieu des vestiges d’une futaie en ruines Le vent pousse un nuage j’aperçois la vallée

À Sivens, le barrage ne se fera jamais.

Ségolène entrera peut être en scène en ce sens, ce soir...
mais ne saura faire oublier que CE gouvernement a désormais "du sang sur les mains"
par procuration...
Renée Alice

Autres liens vers autres contributions tout aussi signifiantes:
''"Cliquer sur "Je ne connaissais pas la mère de Rémi Fraisse, mais (..) une contribution d'ARIÉ ALIMI (Club Médiapart) via lien ci-après:

**conflit-de-pouvoirs-pour-remi-fraisse.htm

**sur-la-zad-du-testet-la-mobilisation-se-poursuit.htm
"Les questions se multiplient (en effet) sur l'engagement massif et violent des CRS et gendarmes à Sivens, le 25 octobre, alors qu'il ne restait rien à protéger et que la préfecture s'était engagée à une présence policière discrète. Selon une source proche de l'enquête, des consignes d’«extrême fermeté» ont été données par le préfet du Tarn. Ce qui explique que, selon cette même source, quelque 400 grenades, au total, ont été utilisées dans la nuit du 25 octobre":

***sivens-400-grenades-ont-ete-tirees-la-nuit-de-la-mort-de-remi-fraisse__1_.htm__

***Sivens__la_faute_des_gendarmes__le_mensonge_de_l_Etat_-_Page_1___Mediapart.html

**sivens-une-vingtaine-de-plaintes-deposees-contre-les-gendarmes.htm

**barrage-de-sivens-les-derives-dun-socialisme-de-notables.htm

**sivens-le-barrage-pourrait-etre-declare-illegal.htm

'' "Parti Pris" en date du 06 NOVEMBRE 2014 PAR EDWY PLENEL:

""L'APPEL de la jeunesse"''

''"Quelles que soient ses habiletés, François Hollande est confronté à mi-mandat à son échec. Non pas seulement celui d’un pouvoir socialiste qui gouverne à rebours de ses engagements, mais plus essentiellement celui d’une génération qui vieillit en tournant le dos à la jeunesse, notre avenir dont il avait fait sa promesse.
Cliquer sur lien ci après en sous-cliquant sur Edwy Plenel, pour aussi ré-entendre Boris VIAN+ dans "Le déserteur". Ainsi que Colette MAGNY/Victor HUGO 1964 dans "Les Tuileries":''
L_appel_de_la_jeunesse_-_Page_1___Mediapart.html 4517855_7_3430_le-sociologue-et-philosophe-edgar-morin-le-20_065f4836c1dd42bea03be5a6104a4313.jpg

Et, à méditer également et paru dans ''Le Monde Idées", Point de vue d'Edgar Morin :

"La froide détermination dont fait preuve le gouvernement dans son combat contre une juste cause est intolérable. Une « vulgate économique » continue d’aveugler nos élus.

''En notant que là encore, ce document reste à retrouver directement, à partir des indications ici fournies ... (Bonne chance aux persévérants !) et semble quelque peu "frappé d'embargo"; à en juger par l'impossibilité d'enregistrer lien opérant vers :
**** Remi Fraisse, victime d’une guerre de civilisation.html