1625517_766361296745240_1326763220010927198_n__1_.jpg
578499_499037233477649_1454412115_n.jpg

Soyez au rendez-vous,et cliquer complémentairement sur "Retour à l'ALBUM" (avec sous-clic sur le mot "Photos") récapitulant les TEMPS FORTS, la virulence et les multiples dimensions du COMBAT SANS MERCI OPPOSANT les défenseurs du Lac mobilisés contre "la confrérie des "Zélés Zélus Zadeptes de BITUME et BETON"....A l'appel d' un nombre impressionnant d'associations*** plus motivées que jamais :

Non_au_centre_des_congres_sur_la_presqu_ile_d_Albigny_-_Photos___Facebook.htm

5276_510207952360577_1200763844_n.jpg
10305598_683215895059781_8961252732498668569_n.jpg

Sachant aussi que , "Le 22 septembre a débuté en mairie de Talloires une enquête publique parcellaire à effet d'engager les expropriations nécessaires à la réalisation du tronçon d'une 'soi-disant) "Voie Verte" en rive Est du lac d'Annecy compris entre la sortie Sud de Talloires (presqu'île d'Angon) et la Réserve Naturelle Nationale du Bout du Lac (entrée Nord de Doussard). les travaux sont prévus en principe pour cet hiver".

"!l s'agit ni plus ni moins que de faire sauter la montagne afin de doubler la largeur de la plateforme existante, au prix de 10-15 m de couvert forestier protecteur dans ce secteur exposé à de forts risques naturels (glissements de terrain et chutes de blocs), avec pour résultat de rapprocher les usagers de la source du risque."
"En lisant le projet entre les lignes, on découvre, derrière un discours "plus vert que nature", la réalité de l'aménagement prévu : il s'agit de débarrasser la RD909 de cyclistes (alléchés et anesthésiés par la perspective d'une voie dédiée) et de la requalifier discrètement, afin d'y délester l'excédent croissant de trafic qui n'arrive plus à s'écouler par la RD1508"'' ...

"Nous savons depuis longtemps que la institutionnelle organisée par les enquêtes publiques n’a pas pour objet d’infléchir les décisions, mais de les accompagner..."
"Pourquoi croyez-vous qu'il n'a jamais été question de configurer en "zones de rencontre" (article R110-2 du Code de la Route), partagées entre piétons, cyclistes et automobilistes, tous à basse vitesse, les voies communales à faible trafic parallèles à la RD909, disponibles sur la plus grande partie de la Rive Est, pour un budget bien moins élevé" ****

logo_ALAEimage003.jpg logo_AdTimage001.jpg logo_Pax_Cghristiimage004.jpglogo_FRAPNAimage002.gif

"CONGESTION SUR LES RIVES DU LAC D’ANNECY. OPTIONS POUR L’AUGMENTER OU LA RÉDUIRE",
Ainsi que "PRÉSERVATION DES ESPACES BOISÉS et ARBRES ISOLÉS SUR LES RIVES DU LAC"

et "PROJET DE SRCE**** DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES, SOUMIS À ENQUÊTE PUBLIQUE":

ALAE (n° 112 ÉTÉ 2014) *** y statuant pour sa part globalement - beau travail! -, et l'éditorial du président Alain Moysan passe en revue l’environnement et du patrimoine du bassin annécien et pointe que : ''"Dans la présentation du SCOT du bassin annécien approuvé le 26 février dernier on trouve une sorte de profession de foi des élus responsables de sa rédaction et de sa mise en œuvre qui mérite d’être rapportée : (Le SCOT comporte) «une importante prise en compte de la loi Littoral et des exigences environnementales: respect de la biodiversité et de paysage ».(..)

"...On est en droit de se demander pourquoi il s’agit d’une «importante prise en compte» et pas d’un respect strict de la loi. "Si on se réfère aux différents PLU approuvés, soit dans le courant de l’année dernière et du début de cette année, ceux de Talloires, d’Annecy- le-Vieux et de Doussard, on comprend vite que le respect strict de la loi Littoral n’est pas leur principal souci; ceux-ci font déjà, l’objet de recours auprès du tribunal Administratif."

"Ainsi, celui d’Annecy- le-Vieux a déjà été partiellement annulé, mais le jugement ne porte que sur la partie proche du lac oubliant tous les manquements à la loi sur le reste de la commune. «L’extension de l’urbanisation doit se réaliser soit en continuité avec les agglomérations et villages existants, soit en hameaux nouveaux intégrés à l’environnement» Article L.146-4, dite loi Littoral, premier alinéa, du code de l’urbanisme;"(...) "les zones rendues constructibles et les permis de construire contestables y pleuvent un peu partout."

"Quant au «respect de la biodiversité et de paysage» le projet de tracé de la piste cyclable sur la rive Est, devenue par un coup de baguette magique «voie verte», défigurera définitivement, si elle se réalise, la dernière portion restée sauvage des ries du lac entre Balmettes et Glière. En résumé donc, côté des élus, rien de nouveau sous le soleil.".
Et "quant aux problèmes posés par l’accroissement de la circulation dans la cluse du lac le projet ++"tunnel sous le Semnoz et de Bus à Haut Niveau de Service est présenté comme «La solution »''.

"Mais, l’analyse qu’en a faite Edmond Luca, expert consultant en ingénierie des transports publics , a de quoi refroidir l’éventuel enthousiasme que le projet pourrait susciter."

Concernant l’élaboration des PLU, comme celui de Talloires et celui d’Annecy-le-Vieux la prise en compte stricte de la loi Littoral a été oubliée. Toujours à Talloires, au début du mois de juillet 2013, nous avons donc déposé un recours contentieux pour demander l’annulation du PLU de la commune. Suite à un jugement du T.A. en notre faveur dans le recours que nous avions déposé pour demander l’annulation d’un permis de construire sur la presqu’île d’Angon à Talloires, la Cour d’Appel de Lyon a confirmé le 1er jugement. La construction devenue illégale fera l’objet d’une demande de démolition."''
'''"Un autre recours portant sur autre construction sur la même presqu’île ne nous a été favorable que sur un point de détail. Le PLU de la commune que l’on peut qualifier de désastreux, ayant été approuvé, nous avons adressé un recours au Tribunal Administratif fin juin pour demander son annulation."''

''"Ancien hôpital d'Annecy... Le projet de réaménagement du site de l’ancien hôpital est toujours sur la sellette au Conseil d’État. La requête a réussi son examen de passage si l’on peut dire, puisqu’avant de passer en jugement, un examen préalable de cette requête évalue sa recevabilité et que celle-ci a été acquise. Il faut savoir que bon nombre de requêtes sont rejetées chaque année par la commission d’évaluation. Le résultat définitif sera peut-être connu à la fin de l’année ou dans le courant de 2015"''.

Piste cyclable/voie verte de la rive est
''"Le préfet a prorogé a Déclaration d’Utilité Publique concernant les aménagements d’une piste cyclable sur la rive est du lac sans tenir compte de nos observations. Cette piste cyclable est devenue par un coup de baguette magique une « voie verte » !Ce qui n’est pas du tout la même chose."''

"Une piste cyclable est réservée aux cyclistes, une voie verte, sauf aux engins à moteur, est ouverte à tous: cyclistes, piétons, personnes handicapées, rollers y compris aux cavaliers tout ça sur 2 m de largeur dans le meilleur des cas. Nous avons adressé un recours gracieux au préfet, qui n’a pas jugé utile de nous répondre si bien que nous avons déposé un recours contentieux pour demander l’annulation de cette prorogation. Il s’agit sur- tout de préserver la dernière rive naturelle du lac comprise entre Balmettes et Glières c'est-à-dire vers le bout du lac".
"Le récent jugement du TA (tribunal administratif) de Grenoble annulant partiellement le PLU d'Annecy-le-Vieux, a rappelé en une disposition de la loi Littoral qui avait tendance à être oubliée. En effet, cette loi (art L. 146-6 du code de l'urbanisme) le PLU doit classer « les parcs et ensembles boisés les plus significatifs"'

71907_499037236810982_336374983_n.jpg

599149_498846156830090_149726998_n.jpg

''"Là encore, ., un recours en annulation a été déposé mais cette fois ci en compagnie de plusieurs associations à savoir "la Frapna " affiliée "F.N.E", "les Amis de la Terre", l’association "Greensquare" et l’association "GEAI".... Et autres fervents soutiens*** (de tout premier ou d'arrière-plan) dont on ne saurait sous-estimer l'implication soutenue. Ainsi qu'en témoignent les dossiers-mémoire++ des nombreux rebondissements"''

"Le projet d’implantation d’un centre de congrès sur la presqu’île d’Albigny, qui serait enterré aux deux tiers, va conduire, entre autres impacts négatifs comme la dégradation d’un des plus beaux sites avancés du lac, avec celui de la presqu’île de Duingt, à remblayer davantage cette zone humide, qui était un marais à l’origine."

1908235_659874857393885_545195882_n.jpg

''"Les raisons de ce recours sont multiples, en particulier l’absence de respect de la Loi Littoral comme pour Talloires, mais aussi pour contrecarrer le projet d’un centre de Congrès sur la presqu’île d’Albigny. (Nombreuses réunions et manifestations du collectif d'associations dont nous ALAE, Frapna, Amis de la Terre et Pax Christi Annecy, regroupées lors de Chaîne humaine le long du Paquier, avec signatures de pétitions, défilés dans les rues d’Annecy..."''

"Le récent jugement du TA de Grenoble++ (22 mai 2014) relatif à l’annulation partielle du PLU d’Annecy- le-Vieux confirme le bien fondé de cette observation. Ceci nous amène à considérer que cette pratique, malheureusement usuelle depuis la publication de la Loi Littoral (1986), sera dorénavant censurée par la justice administrative".

PROSPECTIVE''"Avec jusqu’à 28000 véhicules/jour (2000 en Heure de Pointe,) la RIVE OUEST est congestionnée. Ainsi, de nombreux pendulaires optent pour LA RIVE EST, qui tend vers l’équilibre en atteignant 26 000 véh. /jour, dont 1500 en Heure de Pointe!

"Le SCoT prévoyant une croissance démographique de 20 % d’ici à 2030, Edmond Luca expert en ingénierie des transports publics (métro de Lyon, renaissance du tramway en France...) milite à l’"ADEPT" et avec "le collectif d’associations du bassin annécien" pour comparer les solutions suivantes. Tunnel sous le Semnoz Il délesterait le tronçon Annecy-centre/Sévrier, mais avec son raccordement à 6 voies fortes dont l’A41 totalisant 180000 véhicule/jour, le trafic induit côté Saint-Jorioz atteindrait 30 % (lois de Zahavi, Thomson..., constats aux tunnels de Fourvière et de la Croix Rousse, prévisions A47 + A45, etc.)."

"Ainsi, même avec la prévision de 6 000 passagers par jour dans les bus partiellement (35 à 65 %) en site propre (prétendus « BHNS»3) selon le projet du Conseil Général, la congestion globale augmenterait de 35 % en 2030".
Et... "nécessiterait donc une deuxième route de Sévrier à Faverges"... CQFD"''*

Tiens tiens tiens ... Serait-là résurgence du projet fond de tiroir (d'ex DDTE) jamais vraiment abandonné... Et expliquant - entre autre - l'inflation d'une vingtaine de confortables rond-points installant , autant de pré-élargissements d'emprise au sol, en vue d'une espérée "mise en 2X2voies de la RD 1508" ? (avis RAP)

"Une telle augmentation du trafic serait évidemment en totale opposition aux directives environnementales: Grenelle, Plan de Protection de l’Atmosphère, réglementation européenne de la pollution, facteur 4 (impliquant moins 50 % de gaz à effet de serre en 2035), transition énergétique, SRCE Rhône-Alpes, etc. Pour une réduction du trafic de 20 % en 2030 par rapport à l’actuel Cette amélioration, plutôt que la dégradation précitée de la qualité de vie en bassin annécien, ne peut donc être obtenue, de toute évidence, que par l’abandon de la poursuite du développement routier au profit d’un transport en commun (TC) suffisamment attractif (aucun partage avec les voitures, parcs relais, fréquence, confort...) pour atteindre une part d’environ 35 %".
"De tels critères d’attractivité ne peuvent être respectés que par un tramway à voie engazonnée côtoyant la voie verte sans dégrader la piste cyclable (emprise totale disponible cadastrée >10 m.) rejoignant la gare d’Annecy par l’ancien tunnel ferroviaire de La Puya"

"Quant à l’absence de toute préoccupation de qualité architecturale et paysagère, elle a d’abord conduit à défigurer toutes les entrées de ville et contribue désormais à dévaster de larges territoires inter-cités, au détriment des milieux naturels et des espaces agricoles. Il aurait été souhaitable de leur dédier un objectif particulier, assorti de mesures précises à prendre en compte dans les documents d’urbanisme, visant la justification de leur utilité (bilans socio-économiques et écologiques de l’existant) et la densification de ces périmètres, tout en recherchant la qualité du bâti et de l’intégration paysagère, par le moyen de cahiers des charges"

"La priorité accordée à la voiture individuelle, a conduit progres-sivement à une véritable congestion de la circulation sur plusieurs axes, dont la RD 1508, en dépit de la multiplication des infrastructures routières.++ L’abandon de la voie ferrée entre Annecy et Albertville a ainsi été une grave erreur stratégique. Les solutions envisagées à ces questions restent dans la logique du tout automobile, alors que les infrastructures routières sont autant d’obstacles infranchissables au titre des continuités écologiques".

''"Le projet également très controversé du TUNNEL SOUS SEMNOZ est emblématique à cet égard, tant il cumule toutes les caractéristiques anti-environnementales: raccordé à l’autoroute A 41, il sera un formidable aspirateur à voitures permettant une liaison directe entre Genève et les stations savoyardes"; risquant ainsi d’accroître les difficultés de trafic du bord du lac, il ne règlera pas les problèmes au-delà d’Annecy et d’une partie de Sevrier", Et " induira de nouvelles conséquences routières (déviation à Saint-Jorioz (dans des espaces proches du rivage et des marais...), - il dévastera définitivement le site du bord du lac, déjà détérioré par les modalités de l’urbanisation et la médiocre qualité des constructions (cf. rapport de l’Inspectrice générale de l’Équipement dans le cadre de la demande de classement au patrimoine mondial de l’Unesco), (..) il aura un coût exorbitant, au détriment de tous autres projets de développement plus durable, et notamment de véritables transports collectifs performants."''

Les accès au lac et les lieux des rives encore préservés de l’urbanisation ou des aménagements artificiels, se réduisent progressivement. Par exemple : - La réserve naturelle nationale du Bout du lac est fragilisée par une passerelle sur l’Ire, dans le cadre de l’aménagement d’un sentier accessible à tous, qui perturbe le site et va accroître la pression de la fréquentation, dans un milieu déjà vulnérable.(..)

++Le tracé du projet de piste cyclable sur la rive Est du lac est très contestable sur plusieurs points. Il prévoit en particulier un ENCORBELLEMENT ARTIFICIEL SUR LE LAC domaine public, d’une longueur de 100 mètres. C’est un des exemples de la réalisation d’aménagements, de parkings, de murs de soutènement... dans des lieux naturels inadaptés, au nom du développement des modes de déplacements doux. - Les arbres centenaires sont abattus ou menacés de nombreux lieux (site des Trésum, presqu’île d’Albigny, pistes cyclables... Le projet d’implantation d’un centre de congrès sur la presqu’île d’Albigny, qui serait enterré aux deux tiers, va conduire, entre autres impacts négatifs comme la dégradation d’un des plus beaux sites avancés du lac avec celui de la presqu’île de Duingt, à remblayer davantage cette zone humide, qui était un marais à l’origine.

''"Il est pourtant encore possible de préserver les 2800 m de berges encore naturelles situées au Sud de Talloires,la Loi Littoral, bafouée par le projet, interdit en effet - formellement - de créer une nouvelle route en corniche telle que la (soi disant)"Voie Verte"... "Il est possible d'y réaliser un aménagement bien moins coûteux, bien plus respectueux du site et bien plus confortable pour le plus grand nombre (piétons, randonneurs, pêcheurs, etc.) ... nous le démontrons en annexe à la pétition"''.
logounnamed.gif

Signez et faites signer largement la pétition adressée à : https://www.change.org/p/syndicat-intercommunal-du-lac-d-annecy-sila-sauvegardez-le-lac-d-annecy-et-ses-berges-naturelles. A retrouver sur site Association "TALLOIRES DÉVELOPPEMENT DURABLE" <contact@talloiresdd.com> 21 septembre 2014

www.talloiresDD.com/Diffusion/Voie-Verte-Lac-Annecy.zip

1230047_621340001247371_1859937649_n.jpg
1465409_621340014580703_85604412_n.jpg

Qui peut encore ignorer les "ficelles" d'un véritable "SYSTEME" aménageur visant à décourager les opposants; en ouvrant et dispersant en simultané, X fronts d'aménagements cnconcourrant à faire "passer en force tout autour du lac et jusqu'en territoire très élargi, les intérêts des béton-bituneurs qu'il sert...prioritairement ?

La "BATAILLE du LAC" (bis) ainsi engagée pour la sauvetage' d'UN PATRIMOINE NATURELSAVOYARD particulièrement sensible' est donc entrée en phase décisive, dont nul ne saurait désormais se désintéresser.
Renée Alice

DERNIERE HEURE,- suite à Journée "LAC en PARTAGE" Cliquer sur  :

***Dont -entre autres - Association "RAIL Dauphiné Savoie Léman" affiliée à "Fédération des associations d'usagers des transports", "Bien vivre à Veyrier du lac", et "Rive OUEST Lac d'Annecy ex Saint Jorioz- Environnement"..
****''"Une variante par tram-trains permettrait, de plus, d’éviter toute rupture de charge vers Genève, Aix-les-Bains, etc. Une conversion hypothétique ultérieure BHNS / tramway n’est pas concevable, car durant les travaux, les transports en commun seraient mêlés à la congestion routière donc désertés! Le coût du tramway jusqu’à Duingt ne serait que le quart du projet pharaonique du tunnel de 2,9 km tranchée couverte + expropriations + voies BHNS de l’ordre de 500 millions d'euros€ (mais, hors la nouvelle route Sévrier/Faverges avec le tunnel sous le Taillefert !)... Le collectif d’associations espère que les décideurs auront la conscience et le courage d’abandonner la poursuite du pire des modes de transport, vers une des villes désormais signalée parmi les plus polluées de France."''