logo-liberation-311x113.png

Contrairement aux publications imprimées, les pure players*** ne bénéficient pas du taux réduit. Ils dénoncent une injustice et ont décidé pour beaucoup de passer outre.

598403-spiil_Libe.jpg

Cliquer sur :

TVA___la_presse_d_info_en_ligne_en_a_plein_le_taux_-_Liberation.htm

533243-edwy-plenel-french-journalist-and-mediapart-chief-attends-an-interview-at-the-offices-of-french-inve.jpg

http://www.dailymotion.com/video/x18odul_mediapart-nous-nous-battons-pour-l-egalite-fiscale_news
Cliquer sur les liens que voici:

presse-en-ligne-les-ministres-interpelles.htm

egalite-fiscale.htm

un-controle-fiscal-pour-edwy-plenel_967579.htm

Presse__politiques_et_personnalites_signent_un_appel_pour_l_egalite_fiscale_-_Page_1___Mediapart.htm

la-redaction-de-mediapart.htm

cadeaux-300x209.jpg

Et soutenons au plus tôt l'appel de Médiapart (et tous ses confrères en journalisme virtuellement visés par ce nouveau "mauvais coup porté, et cette fois-ci à la faveur du temps des cadeaux et de.... la "trêve des confiseurs". Après déjà, les premiers "scuds" lancés à l'encontre de ce média, au plein coeur de l'été!

Par ceux qui préfèrent s'en prendre comme on dit .. "au doigt qui montre, plutôt que s'attarder à ce qui est (dé)montré!

Ainsi qu'une fois de plus, et là encore très clairement, aux " premiers" qui ici ou là, osent "dire la vérité"...
Renée Alice

*** autrement dit, en pur acteur(s)....

Cliquer sur liens vers :

medium_holland_house.3.jpg
qui-veut-tuer-mediapart.htm

ainsi que sur :

yes-we-tax.jpg

" Monsieur le Président, en VOTRE nom ...
Monsieur le Président de la République, en cette fin d’année, dans la semi-discrétion des fêtes traditionnelles, se prépare, en votre nom, une exécution capitale.
En votre nom, car cela se fait avec les moyens de l’État, et au nom de la loi de la République.
L’exécution capitale, c’est celle de Mediapart.

Comment se prépare ce très mauvais coup ? Eh bien, en contradiction frontale avec les annonces répétées et les moratoires de fait qui les accompagnaient, la haute administration de Bercy vient de décider d’appliquer à Mediapart un taux de TVA exorbitant, aussi arbitraire que discriminatoire : 19,6 % soit neuf fois celui de 2,1 % appliqué à la presse... Mais qu’est-ce donc que Mediapart sinon de la presse ? Elle y ajoute, en guise de coup de grâce, des pénalités de 40 %, sans compter des intérêts de 4,8 % par an. Un calcul simple montre que Mediapart ne résistera pas à ce bombardement fiscal.
L’alignement de Mediapart sur le taux de la presse (2,1 %) est en pleine conformité avec le droit et les traités européens, les principes constitutionnels, le principe d’égalité, et la mission d’informer. Considérer Mediapart pour ce qu’il est, une entreprise de presse, n’est pas contre la loi et est conforme au droit. Le taux de 2,1 % pour toute la presse est un impératif démocratique et il n’existe nulle raison en droit pour discriminer la presse en ligne, bien au contraire. Mediapart se place aujourd’hui sous la triple protection de la Constitution de la République française, de la Charte européenne des droits fondamentaux et de la Convention européenne des droits de l’homme. Cette violence entreprise contre Mediapart est aussi une violence contre le droit.

Monsieur le Président, Mediapart a révélé beaucoup de scandales, de comportements répréhensibles, de passe-droits, de tricheries. On peut comprendre que ceci suscite des volontés de vengeance. Mais on ne peut pas admettre, et le chef de l’État moins que quiconque, que l’on se serve de l’appareil de l’État pour accomplir cette vengeance. Le chef de l’État doit protéger les citoyens, et donc la presse libre, contre ce genre de pratiques. Un an après les révélations sur l’affaire Cahuzac, Monsieur le Président de la République, allez-vous laisser l’administration de Bercy tuer le journal qui a défendu la morale de la République ? Et violenter le droit ?(...)
Lire la suite en cliquant sur :
__Monsieur_le_President__une_execution_se_prepare____-_Page_1___Mediapart.htm

TVA_sur_la_presse_____Le_droit_est_avec_vous___-_Page_1___Mediapart.htm

100-000-lettres-au-president-pour-sauver-mediapart.htm