Ban_RPS_La_Roche2.jpg
AFFICHE_CONGRES_R_PS_LA_ROCHE_SUR_FORONviewer__1_.png

Le mot de bienvenue du Président :

alirol-gustave_0.jpg

''Les 18èmes journées d'été de Régions & Peuples Solidaires se déroulent en Savoie à l'invitation du Mouvement Région Savoie et, comme chaque année désormais, en collaboration avec L'Alliance Libre Européenne, notre fédération européenne. Nous voici donc en pays savoyard pour au moins la 3ème fois : c'est là, en effet, au coeur de l'Europe Alpine, que notre fédération a vu le jour en 1995, dans un contexte politique bien différent de celui d'aujourd'hui.

Depuis, R&PS a fait son chemin et a trouvé sa place, comme composante politique à part entière sur le terrain hexagonal. En témoignent actuellement, la vingtaine de Conseillers régionaux de nos différents membres – parmi lesquels, pour la Savoie, Noël COMMUNOD– ainsi que nos deux parlementaires, l'un européen, François ALFONSI, et l'autre, membre de l'Assemblée Nationale, élu de Bretagne, Paul MOLAC. Tous ensemble ou chacun sur leur terrain respectif mais aussi dans diverses instances nationales ils font entendre nos revendications et passer notre message avec un écho certain''.

Stephane ALIROL

images__4_.jpg

"Comme d'autres territoires, La SAVOIE aspire à mieux résoudre ses propres problèmes de vie locale, à obtenir une forme institutionnelle qui lui donne l'autonomie nécessaire afin que s'y développe une démocratie locale de terrain ; Avec mise en évidence d'un certain nombre de spécificités et de problématiques"

OUTRE les apports et témoignages concrets autour de dynamiques transfrontalièresz étayées par "l"exemple d'une région alpine autonome : le Val d'Aoste", " Le fédéralisme suisse à travers des exemples concrets", "la problématique transfrontalière de l'aire genevoise" en regard de "l'identité savoyarde"...

Conférences publiques et tables rondes prospectives proposeront d'élargir la réflexion autour de thématiques de toute importance, dans l'actualité, à savoir:

"L'émergence des régions comme alternatives pour sortir de la crise"

Suivie de:

"Pour une EUROPE (également) construite par les régions et leurs populations"...

Ainsi que de

"Solidarité des Régionalistes avec les mouvements d'émancipation en Afrique du Nord"

"Le Nord de l’Afrique étant depuis près de quatre ans secoué par une vague de soulèvements populaires, entraînant une à une la chute des dictatures tunisienne, libyenne et égyptienne. et l’aspiration à la démocratie étant un élément moteur de ces révolutions, la revendication identitaire et l’auto-détermination en pays de tradition berbère n’en est pas moins importante"...

Ou encore :

"Grands Projets inutiles à l'épreuve de la démocratie"

suivi de :

"Un cas d'école : Le Lyon Turin"...

Tout un programme ! donc, Soutenu par un large panel de contributeurs de choix !
Et que clôturera Dimanche 25 août à 21heures :

"Le Royaume partagé, ou l’histoire des États de Savoie"

Sachant que "Tout au long de ce voyage à travers l’espace et le temps, Clotilde Courau, comédienne et princesse de Savoie par alliance, y est notre guide : Elle nous entraîne sur les lieux qui portent cette histoire, aidée par la mise en perspective d’historiens français, suisses et italiens"...

De mander l' programme ! Ou pour en savoir plus, cliquer sur :

ue_rps_2013_-_le_programme.pdf
!!!!Et en attendant, LIRE AVEC ATTENTION ci après, EXTRAITS d'un instructif communiqué, signé par Noël COMMUNOD, Président du Mouvement Région Savoie:

"Deux Obstacles " importants qui empêchaient la fusion de nos départements savoyards viennent de tomber, soit :

IMGMouvement_region_savoie_septante.jpg
images__6_.jpg

"A l’occasion du vote de deux lois, l’une sur les métropoles qui vient d’être votée ce soir 23 Juillet 2013. et l’autre, sur les élections départementales, votée en avril dernier, les deux principaux obstacles à la fusion des deux départements sont effacés."

"1. Désormais, il ne sera plus nécessaire d’organiser un référendum pour fusionner deux collectivités." (...)

"On a bien vu qu’en Corse d’abord en 2003, puis en Alsace en 2013, les référendum se polarisaient très vite sur la réponse à une autre question et échouaient. Accessoirement, les responsables politiques n’osaient pas prendre le risque d’être désavoués s’ils lançaient eux-mêmes l’opération de fusion. La nécessité d’un référendum avait un autre effet négatif majeur : on ne peut organiser un référendum dans la période d’un an qui précède une élection ; aussi, les fenêtres possibles étaient rares (...)"

''"Un amendement" (adopté en assemblée et à soumettre au sénat)"(...) a fait l’objet d’une discussion en commission et en séance et notamment soutenu par notre député de RPS, Paul Molac, apparenté au groupe écologiste, régionaliste convaincu, et par le groupe des Verts (...)

"La fusion de la Savoie et de la Haute-Savoie devient donc possible, sans même attendre les élections de 2015. Et cette fusion est pour nous une étape préalable à la création d’une région Savoie."
"Pour cela, il ne faudrait pas que cette fusion aboutisse à créer un maxi-département, mais bien à la création d’une collectivité territoriale nouvelle (avec la totalité des compétences d’un département et une part spécifique des compétences régionales) ; ainsi, le glissement vers une Région Savoie à part entière, éventuellement agrandie du pays de Gex, soit une région de près de 1,3 millions d’habitants devient un objectif réaliste et réalisable."

" 2. L’autre obstacle qui a empoisonné les relations entre nos deux départements et empêché leur fusion était l’inégalité entre le nombre de cantons; en effet, malgré la forte croissance démographique de la Haute-Savoie, le nombre de ses cantons n’a pas évolué à tel point qu’aujourd’hui, nous avons :"

''"en 73 : 37 cantons pour 415.000 habitants"''
''"en 74 : 34 cantons pour 738.000 habitants"''

"La nouvelle loi qui entrera en vigueur à l’occasion du renouvellement des élus départementaux en 2015, va créer de nouveaux cantons, qui devront couvrir chacun environ 40.000 habitants".
"Dans chacun de ces maxi-cantons seront élus deux conseillers départementaux : un homme et une femme, soit environ 60 élus dans 30 territoires. Il est possible que les cantons des pays de Savoie entrent dans le champ des exceptions compte tenu de notre géographie montagnarde et n’aient pas la nécessité d’atteindre 40.000 habitants. Le découpage a d’ores et déjà débuté, mais les projets ne sont pas encore officialisés".
"Ainsi, la proportionnalité aura rétabli l’équité entre les deux départements".

"Ces deux obstacles étant levés, il ne manque plus que la volonté politique pour mettre en œuvre le processus au sein des deux conseils généraux".

En somme, bien savoir d'où l'on vient pour... bien savoir où l'on veut aller"
l'aurait autrement dit*** Sénèque,
Renée Alice

***"Il n’est pas de bon vent pour qui ne connaît pas son port"