Le jour où le monde a changé

Hiroshima, 6 août 1945

(...)"Le matin était redevenu calme, tranquille. On n’entendait aucun bruit d’avion. Alors, soudain, le ciel fut déchiré par un flash lumineux, jaune et brillant comme dix mille soleils" 
 (...)"Nul ne se souvient avoir entendu le moindre bruit à Hiroshima quand la bombe a éclaté. Mais un pêcheur qui se trouvait sur sa barque, près de Tsuzu, dans la mer Intérieure, vit l’éclair et entendit une explosion terrifiante. Il se trouvait à trente-deux kilomètres de Hiroshima et, selon lui, le bruit fut beaucoup plus assourdissant que lorsque les B-29 avaient bombardé la ville d’Iwakuni, située à seulement huit kilomètres."


"Un nuage de poussière commença à s’élever au-dessus de la ville, noircissant le ciel comme une sorte de crépuscule. Des soldats sortirent d’une tranchée, du sang ruisselant de leurs têtes, de leurs poitrines et de leurs dos. Ils étaient silencieux et étourdis. C’était une vision de cauchemar. Leurs visages étaient complètement brûlés, leurs orbites vides, et le fluide de leurs yeux fondus coulait sur leurs joues. Ils devaient sans doute regarder vers le ciel au moment de l’explosion. Leurs bouches n’étaient plus que blessures enflées et couvertes de pus..."

  "A 8 h 15 du matin, le 6 août 1945, le bombardier B-29 américain baptisé « Enola-Gay » et piloté par le commandant Paul Tibbets lâchait sur la ville japonaise de Hiroshima la première bombe atomique de l’histoire. C’était la fin de la seconde guerre mondiale, et le début de l’ère nucléaire. La bombe allait tuer, d’un coup, 100 000 personnes, et provoquer des formes inédites de souffrance humaine. L’Américain John Hersey fut l’un des premiers journalistes étrangers à se rendre sur place. Paru d’abord dans The New Yorker, son témoignage est considéré comme l’un des classiques du reportage de guerre.

LIRE la suite : CLIQUER sur :    url__5_.htm    

Puis  CLIQUER également sur
lien vers  VIDEO Youtube ci-après 
:

Et ne JAMAIS OUBLIER ou S'HABITUER à ce que des DECIDEURS humains et des exécutants aux ordres... - dont certains achèteraient peut être les soi-disant "bonnes" raisons d'exterminer en masse, sinon la "bonne conscience" de la mission bien exécutée -    ONT PU être collectivement capables de perpétrer froidement à HIROSHIMA le 6 août 45, puis récidiver 3 jours plus tard à NAGASAKI, 

l'inqualifiable!

Et ce, à la faveur des baisses de vigilance estivale... Ainsi qu'au nom de techno-sciences de pointe mises au service d'hégémonies manifestes; comme d'intérêts économiques et d'honneurs mal placés,
incluant l'expérimentation en vraie grandeur  d'armements à grande échelle mortifère jamais osée jusqu'alors.

Et ce, de par LA RAISON DU PLUS FORT et le plus solide des MEPRIS d'AUTRUI, prétextant "MAINTIEN de la PAIX" ENTRE LES NATIONS... 

                 Renée Alice  

 Fukushima = 4 catastrophes nucléaires  majeures :          Petition-Fukushima.htm