Mediapart.png
logo-frREPORTERS_sans_frontieres.png

"VOS signatures nous ont aidés". Cliquer sur "plus de 56.000 personnes ont signé":

plus-de-56000-personnes-ont-signe-lappel-nous-avons-le-droit-de-savoir.htm

Ainsi que sur "Dernières NOUVELLES du FRONT"...

bettencourt-les-juges-se-paient-les-journalistes-et-le-majordome.htm

et merci de faire circuler le lien de ce billet de blog (évidemment en accès libre) auprès de vos contacts.

AINSI s'expriment MEDIAPART et REPORTERS SANS FRONTIERES

"Le succès rencontré par l’appel « Nous avons le droit de savoir » commence à porter ses fruits. Lancé le 11 juillet par plus de cinquante titres de presse et organisations de défense des libertés; cet appel étant - de fait - signé aujourd’hui par plus de 55 000 personnes puisque beaucoup étant en vacances... découvrent l'appel à retardement mais continuent bien sûr à le signer, à l'heure où l'info leur parvient ! C’est un nombre très important, particulièrement pour ce type d’appel, et qui dit l’émotion, l’indignation ou l’inquiétude provoquée par la censure ordonnée par la cour d’appel de Versailles dans son arrêt du 4 juillet. Censure, puisque nous avons dû supprimer de notre site 72 articles, fichiers audio et vidéo citant les enregistrements Bettencourt..." Cliquer sur liens vers ARTICLE , et REPORTAGE VIDEO dans le corps de l'article",

"FILIPETTI EST SAISIE de l'APPEL "NOUS AVONS le DROIT de SAVOIR "

Capture_decran_2013-07-26_a_17.31.36.png

CLIQUER sur:

url__4__FILIPETTI_DROIT_dee_S1AVOIR.htm

AINSI que sur :

filippetti-est-saisie-de-lappel-nous-avons-le-droit-de-savoir.htm ++

"Sachant que Mediapart et Reporters sans frontières ont remis, ce vendredi à la ministre de la culture et de la communication et le texte de l'appel, et la liste des plus de 52 000 signataires***. Et que durant plus d'une heure, un échange nous a permis de souligner l'urgence d'élargir le droit de tous à l'information."

images__3_FILIPETTI.jpg

DONT ACTE ! mais...
C'est au pied du mur qu'on voit le maçon et/ ou ... le ministre !
Et présentement, du pied du MUR... au pied de LA LETTRE, quid des capacités d'Aurélie FILIPETTI à peser dans un conflit???

QUOI QU'IL EN SOIT, LIRE et prendre à ce sujet ci-après, la mesure de considérations pénétrées d'immenses déceptions suscitées autour des sévères atteintes et mauvais coups portés (à répétition) à nombre de patrimoines culturels SAVOYARDS...

dont, le fameux permis de démolition intégrale très contesté, mais néanmoins accordé au député maire UMP de Bonneville et consorts démolisseurs à tous crins.

Autorisation de surcroît, tout récemment confirmée par le coup de grâce donné à la légère par la ministre Filipetti ! concernant le fameux "Centre Hospitalier datant de 1841; regardé ici comme l'une des racines historiques de la SAVOIE"; et désormais de ce fait même, ressenti - en OUTRE - comme "balayé d'un désinvolte et jacobin revers de plume parisien ...

Alors des bonnes intentions au ..."pied de la LETTRE", péché de jeunesse ou quoi ?
Renée Alice

CAR ON NOTERA BIEN ICI qu'à l'appui de fac-similé(s) de courriers type fin de NON RECEVOIR à en-tête du Ministère de la Culture et la Communication, - qui plus est, tardivement signifiée à Eric HINTERMANN (Présidant la Fédé PRG 74) comme à Malika BENARAB-ATTOU (Euro-députée (EELV Région SAVOIE) - se sont s'avérés, terriblement révélateurs, des fonctionnements ministériels convenus voire soumis à fonctionnaires subalternes; sinon frappés de superficielle absence d'intérêt camouflée en indigente "irrecevabilité" alléguée par un ministère "ne pouvant (malheureusement) pas revenir sur (la) décision d'un préfet de région" ...
le_faucigny.jpg

Patrick-Alain BERTONI (bertoni@lefaucigny-hebdo.com) y consacrant toute la page 3 de l'HEBDO SAVOYARD "LE FAUCIGNY Chroniques des PAYS de SAVOIE" pointe (d'un titre en forme de jeu de mots) le rôle manifestement subalterne, concédé ici à Aurélie Filipetti, à savoir :

"Bonneville , démolition de l'hôpital sarde : la ministre Filipetti au pied de la lettre"

Puis, à partir "d'une interrogation du quotidien national du soir, Le MONDE, livré le vendredi 24 mai, et de la question s'y trouvant explorer les capacités et rôles de la ministre concernée", en ces termes :

"A QUOI SERT AURELIE FILIPETTI ? "...

il poursuit de la sorte :

++"STRICTEMENT à rien", seraient tentés aujourd'hui de répondre, les opposants à la démolition de l'hôpital sarde hérité à Bonneville du royaume de Savoie-Nice-Gênes-Piémont-Sardaigne pour voir été inauguré le 16 avril 1841 sous le règne de Charles Albert dit "Le Magnanime"++.

"Sauf à recopier et signer de sa propre main la lettre d'impuissance à empêcher une telle destruction (signifiée et signée de) Laurence Engel, sa directrice de cabinet normalienne supériere, diplômée d'études politique et énarque" (...)"

14_JUILLET_2013__1_.jpg

DESSIN de Pierre NENNY également paru en cette même page 3 du FAUCIGNY (édition du jeudi 18 juillet)

Et Patrick-Alain Bertoni pour le coup nettement plus refroidi lui aussi que confiant envers RECOURS et SECOURS à attendre - EN VAIN! - de la ministre sollicitée, d'ajouter :

Voilà,"qui, en fait" - et selon son auteur - revient à justifier les "propos" qu'Eric Hintermann d'Evian-les-Bains, avait tenus (dans Le FAUCIGNY du 11 juillet 2013) au sujet d'"un vrai ministre" c'est à dire "celui qui impose ses décisions à l'administration"