Mediapart.png

Un (petit) vent de renouveau à l'Assemblée

Le 18 juin 2012 |
Par Mathieu Magnaudeix

« Une génération nouvelle de candidats a gagné. » Dimanche soir, Laurent Fabius s'enthousiasmait ainsi sur France-2. De fait, la nouvelle assemblée nationale est (un peu) plus féminisée et (un peu) plus diverse. Mais il ne s'agit pas encore d'une révolution.

L'assemblée de la législature 2012-2017 compte 422 hommes pour 155 femmes (26,86 %).

Certes, jamais le nombre de femmes n'avait été aussi élevé. L'Aude a même élu la première députée femme de l'histoire du département. Mais on est encore loin du compte. Le groupe écologiste atteint la parité parfaite (avec 9 femmes et 8 hommes). 106 des 280 élus du PS sont des femmes – 38 % d'élues. L'UMP ne compte que 14 % de députées. Quant au Front de gauche, « avec seulement 2 femmes élues (20 %), il fait le grand écart entre les discours et les actes », déplore lundi 18 juin le collectif Osez le féminisme. Des « résultats inacceptables » selon OLF, « conséquence de l’hypocrisie des principaux partis : ces derniers s’approchent de la parité au niveau des candidatures tout en envoyant des femmes dans des circonscriptions non gagnables », poursuit le collectif féministe. Ce dont Jean-François Copé ne s'est pas caché pendant la campagne.

Retrouver la liste des députés « majorité présidentielle » recensés par le PS (PS, PRG, EE-LV). en CLIQUANT sur :

Et lire la suite fort intéressante aussi dans Médiapart, ainsi que les 3 (tout aussi) instructifs articles suivants

Le PS obtient les pleins pouvoirs, mais pour quoi faire?

De très vieux députés s'accrochent aux bancs

413 circonscriptions sur 577 n’ont jamais élu de femmes

Med_nos-deputes.htm

Quant à Europe Ecologie Les Verts, qui aura un groupe à L'Assemblée et tire plutôt honorablement - grâce à la relative perspicacité d'électorats locaux parfois plus éclairés qu'on ne le suppose ... et sachant souvent - à quelques préjudiciables erreurs près ... faire plutôt la part des choses. Et démêler le vrai du faux, au bout du compte...

WEBDEV_sont-elu-e-s-popup-680x300.jpg

Et ce, malgré la somme de sottises voire de médisances*** adverses énoncées à son encontre pour discréditer les accords de 1er tour passés entre PS/EELV et SURTOUT barrer la route à la sérieuse mise en oeuvre d'une authentique transformation EN ACTES des mauvaises pratiques environnementales, climatiques, sanitaires, énergétiques économiques et sociales pragmatiquement et globalement testées, avec la participation de ceux-là même qui de longue date la conceptualisent...

En proposant démocratiquement les mises en oeuvre positivement concertées qui s'imposent , vu les urgences tant démographiques, climatiques, et sanitaires, qu' économiques et sociales.

Renée Alice

*** Ainsi en va t-il - à titre d'exemple - du quotidien régional qui (plagiant un titre emprunté aux centre de gestion partenaires de la banque populaire) à la veille du SECOND TOUR et de façon assez lamentable aura fait sa "Une" en HAUTE SAVOIE en titrant " les Tops et Flops du 1er tour " au dessus d' une courte galerie de portraits (embrochés en demi pied) et ainsi désignés - pêle-mêle - à la vindicte du lecteur ... 5 candidats ayant soutenu François Hollande... Dont Mrs BAYROU et MELENCHON, à la mine montrée passablement défaîte , ainsi que Mmes Cecile DUFLOT (irrespectueusement défigurée, d'une énorme verrue brunâtre en travers du nez ) tandis que Ségolène ROYAL bien qu' officiellement qualifiée PS pour le second tour se voyait pour sa part, ornée d'un disgracieux pseudo grain de beauté mal placé en joue gauche....

(la faute à la mauvaise qualité du papier ou à une édition "faisant eau"... ...sans doute)

CEcileimages.jpg

Et ce en tout cas, bien que pour sa part, Cécile DUFLOT la secrétaire nationale de d'EELV ait frôlé la Victoire dès le 1er tour (un score remarqué, mais sans hasard passé sous silence ! par la Une en question) puis qu'elle ait réuni depuis, 72 % des suffrages exprimés sur son nom , au second !

MACHISME ! quand tu les tiens... tu les tiens bien, les médias AUX ORDRES ! c'en est désespérant ...