"Une décision brutale"

cliquer sur:

ski-toutes-les-epreuves-annulees-a-val-d-isere-pour-manque-de-neige_1611454_3242.html

COMMENTARES extraits du site :
Les responsables de la station de ski de Val d'Isère (Savoie) ont regretté jeudi la "décision brutale" de la Fédération internationale de ski (FIS) d'annuler les quatre épreuves de Coupe du monde de ski alpin faute d'enneigement suffisant.

"Le critérium de la première neige, c'est le coup d'envoi de la saison blanche pour toute la montagne. C'est un gros enjeu économique. Aujourd'hui, il y a de l'incompréhension par rapport à la décision de la FIS", a déclaré Gérard Mattis, premier adjoint au maire de Val d'Isère et président de l'office du tourisme, lors d'une conférence de presse à Chambéry. Emmanuel Couder, directeur du club des sports de Val d'Isère, a insisté sur le fait que la station alpine était en mesure d'assurer le slalom messieurs prévu le dimanche 11 décembre,
la piste étant "prête et livrable".

"Aujourd'hui, le modèle sportif ne vit que parce qu'il s'appuie sur un modèle économique stable qui fonctionne. Il faut préserver ce modèle économique",*** a-t-il jugé.

Les organisateurs ont estimé à "plusieurs centaines de milliers d'euros" le manque à gagner dû à l'annulation du critérium. Quelque 10000 personnes étaient attendues à Val d'Isère pour ces épreuves sportives, selon eux.


*** ce dernier commentaire étant à mon sens très révélateur d'une volonté d'ignorer l'urgence à mettre en chantier, une VRAIE transformation des économies de montagne aujourd'hui complètement artificialisées ! dans une "fuite en avant économo-climatique ocultant la gravité des signes avant-coureurs d'un désastre sans précédent !

Plutôt qu'en prendre acte constructivement.

Renée Alice