« Je milite pour une Savoie autonome et solidaire »

meirieu.jpg

affirme en direct et sans hésiter Philippe MEIRIEU, à propos des espoirs, des revendications et... des craintes régionalistes, vertes et écologistes, fortement exprimées dans le cadre des réflexions liées à la Réforme des Collectivités Territoriales en cours, et au travers des redéploiements RGPP (Réforme Générale des Politiques Publiques et des services afférents) ainsi qu'à à l'occasion des scrutins européens.

Il répond donc aux questions tout aussi directes et pas langue de bois, pour deux sous ! posées par Brice Perrier de "La voix" et introduites comme suit :


*** "Cette semaine, j’ai reçu ce message envoyé par un ami connu pour être un membre assidu du forum d’Envoie du Gros : « Qu'as-tu pensé de l'article du Monde qui a repris les soi-disant propos de Meirieu sur le "folklore régionaliste savoyard" ? J'avoue être perplexe et attendre avec impatience le droit de réponse dans le même canard"... "J'ai essayé d'apaiser mes craintes en lisant méticuleusement le programme d'Europe écologie, mais ça les a plutôt ravivées… Y a pas trop le mot Savoie dedans au final ! Ne serions-nous pas en train de nous faire engrosser politiquement dans les grandes largeurs ? » Alors, les régionalistes savoyards seraient-ils en fait des dindons de la farce destinés à se faire plumer par Europe Ecologie ?"

*** "On entend ou lit de plus en plus ce genre de propos ces derniers temps, notamment depuis que le Dauphinois a fait dire à Philippe Meirieu que la région Savoie n’était pas sa priorité et que l’hebdo Le Faucigny a prêté à la tête de liste Europe Ecologie dans la Yaute, des propos laissant entendre qu’elle était radicalement opposée à l’aspiration régionale qui est la nôtre. L’article paru dernièrement dans Le Monde a conforté les critiques et l’absence de candidat du Mouvement Région Savoie sur la liste Europe Ecologie dans le 73 n’est pas de nature à rassurer les sceptiques sur le bien fondé de l’accord entre les régionalistes et les écologistes. Pourtant, s’il n’y a pas de candidat MRS dans ce département, c’est finalement parce que la femme qui devait figurer sur la liste s’est retirée après que sa candidature ai été validée. Le MRS n’ayant pas été en mesure de proposer une autre candidature féminine pour répondre à l’exigence de parité imposée par la loi électorale, il se contentera donc d’une place de suppléant tenue par Laurent Damé.

*** (...)"Les Verts sont porteurs de cette revendication qui est confortée par l’accord avec Région et Peuples solidaires. Donc il n’y a pas de soucis, allons-y ! Il y a d’ailleurs sur la liste Europe écologie en Haute-Savoie trois membres du MRS dont je me réjouis qu’ils soient très présents lors de la campagne, notamment Noël Communod qui est en position éligible et Bernard Juillet. » "Reste que de véritables réticences (euphémisme) demeurent au sein d’Europe Ecologie en Rhône-Alpes, mais aussi en Savoie, quant à la mise en application concrète des grands principes fédéralistes posés par les Verts, qui passe clairement chez nous par la revendication sans ambiguïté d’une véritable région Savoie. Pour faire le point sur la situation, on est allé interroger Philippe Meirieu qui nous avait assuré en fin d’année dernière qu’Europe Ecologie ne pourrait pas éviter de traiter de la question savoyarde.*** Comme elle apparaît néanmoins à beaucoup d’entre nous comme la grande oubliée du programme rhônalpin d’Europe Ecologie, l’explication de texte s’imposait ": ''

Et s'ensuit un entretien très exhaustif intitulé : Tandis que des petites phrases parues dans la presse font jaser et qu'on semble avoir oublié la région Savoie dans le programme d’Europe Ecologie, Philippe Meirieu livre à la Voix son explication de texte.

Alors, une première question :
Philippe Meirieu, qu’est-ce que c’est que cette citation parue dans Le Monde selon laquelle vous vous seriez emporté contre « le folklore régionaliste savoyard » ? Vous en avez marre du MRS ?
Et une réponse apportée -sans ambiguïté aucune - par le Chef de file d'Europe Ecologie

Philippe-Meirieu-candidat-des-ecolos-a-la-region_large.jpg

Pas du tout. L’article fait allusion à une phrase qui ne concernerait ni le MRS ni l’idée de région Savoie. J’ai démenti ces propos le soir même au Monde et j’ai fait un communiqué clair pour dire qu’il ne fallait pas donner d’importance à cette petite phrase. Le Monde a refusé de faire paraître un droit de réponse, car il considère qu’il n’y a pas de caractère insultant ni de discrimination, donc le droit de réponse ne serait pas dû. J’espère que ceci n’aura pas d’influence…

Seconde question :
On remarque en tout cas que la région Savoie ne semble pas trop influencer votre campagne et le programme d’Europe Ecologie…
Et seconde réponse

:Meirieu-adoube-par-Leras-et-Tete_large.jpg

La période des meetings vient de débuter et nous y parlons de la région Savoie. Ma position de fond est régionaliste, fédéraliste et pour la mise en valeur de la spécificité de la Savoie. Après, il y a la question des prérogatives régionales, car Rhône-Alpes n’a pas la possibilité de créer une nouvelle région en son sein. L’initiative doit venir des départements et de l’Etat. Si cette initiative était prise, je ne pourrais que m’en réjouir, car tout ce qui rapproche l’administration des citoyens est une bonne chose.

Cela permettrait d’avoir une région plus petite et plus forte en termes d’initiatives, car Rhône-Alpes est trop grande et doit fonctionner sur des territoires très hétérogènes. Je n’ai donc vraiment aucun état d’âme sur la région Savoie. La position de Cécile Duflot (ndlr : prononcée devant le comité Balladur) est la mienne, mais on doit néanmoins prendre en considération trois éléments importants.

Et ensuite, , à vos commentaires !... si çà vous inspire

RAP

Il me plaît comme il plaît aux verts, aux régionalistes et l'ensemble de la mouvance Europe Ecologie, que Philippe Meirieu qui représente aujourd'hui et les Rhône-Alpins et les Savoyards, reprenne ici l'indispensable complémentarité entre autonomie et solidarité déjà prônée des régionalistes de tout poil ... au service de coopérations ouvertes et constructives !
RAP
Et pour ma part, le débat étant ainsi lancé en place publique, je dirai simplement que le prosélytisme pour une région savoie n'est (en Pays de Savoie précisément !) et ne doit pas être... ni l'apanage des seules quelques avant -gardes régionalistes éclairées, ni celui des Verts 73 et 74 organisés dès leur origine en REGION SAVOIE VERTE ... Ce souci étant celui d'une profonde aspiration des populations à maîtriser et gérer leurs territoires dans une proximité raisonna&ble, géographiquement, hunainement, culturellement et économiquement circonscrite à des périmètres cohérents. La délégation de pouvoirs ayant elle aussi des limites, à délibérer participativement !.

Devenir enfin capables ensemble et sans exclusives sectaires ni à priori (souvent dépassé) voire intolérantes apostrophes... d' intégrer "le fait régionaliste" aux poliques publiques, et ce, très au delà d'une délibération reconnaissant encore bien peu concrètement, le sens de l'héritage des langues régionales.... serait signe à mes yeux d'une capacité véritablement adulte à tenir compte et fédérer mieux et plus durablement les énergies savoyardes ( qu'elles soient attachées à de lointaines racines ou d' adoptions plus récentes...) sans brandir en épouvantails... ni l'enfermement communautariste...ni le soi-disant ghetto savoyard qui nous guetterait ...


*** Un dossier intitulé "l'Identité Savoyarde ou la puissance du fantasme" sorti en janvier, signé par la personne qui conduit paritairement la liste eelv.... en mettant déjà, fort malencontreusement, le feu aux susceptibilités et donc ...aux poudres régionalistes !''