S'il peut se trouver aujourd'hui au sein d'EUROPE ECOLOGIE Les VERTS... comme ailleurs... des jacobins à tous crins... voire quelques nouveaux (velles) venu(e)s pour freiner des quatre fers ou tenter d'occulter la forte revendication d'un statut ouvrant à "l'expérimentation d'une Région SAVOIE"... la détermination de celle-ci ne fait néanmoins aucun doute !

Mich_le_Rivasi_future_t_te_de_liste_d_Europe_Ecologie_dans_le_Sud_Est.jpg Alfonsi.jpg
Photo_Malika_officielle.jpg
cecile.jpg brice_3.jpgpoussard.jpg

Un espoir ... et une revendication hautement portée par des soutiens politiques de poids ! dont je rappellerai ici que 3 d'entre eux se sont retrouvés propulsés au parlement Européen en JUIN DERNIER ... ainsi qu'en témoignent la galerie de portraits rapportés ci-dessus de quelques unes des figures connues*** et plus que jamais présentes en mouvance Verte, Ecologiste et Régionaliste... De même que plusieurs billets (d'été ! ) à retrouver et relire en Blog RAP ...

Le "régionalisme différencié "et l'avènement d'une REGION SAVOIE sont- donc bien toujours d'actualité ! et demeurent inscrits au programme Europe Ecologie des élections régionales toutes proches...

Pour sa part, le Mouvement Région SAVOIE, MRS soutien/soutenu de la Fédération "Régions et Peuples Solidaires" (A.L.E. Alliance Libre Européenne et accords 2007 VERTS /R&PS...) est d'ailleurs représenté par Noël Communod en photo ci-contre, et en 4 ème position éligible en section départementale Haute savoie de la liste E. E.présentée en mars ...

Cliquer sur le lien suivant: interview de P. Ottin Pecchio (MRS) réalisée par "le Messager" MRS_Le_Messager_itw_PO_100204.doc__
Ainsi que sur : caf_citoyen_EE.pdf pour venir prendre le café ! et débattre des réformes évoquées ci-après... et en bonne compagnie ...à CRAN GEVRIER ou à CHAMBERY

Où en sommes-nous par ailleurs des déploiements annonciateurs d'une évolution certaine de la situation actuelle des deux départements Savoyards ?

...Qu'il s'agisse de RGPP Réforme Générale des Politiques Publiques en voie très avancée de fusion des directions départementales (ou régionales) diverses, ex: la DIREN devenue DREAL...) ... et de moins en moins variées... Mais aussi de fusions inter-départementales récentes ou à l'étude... d'organismes consulaires...(ex: chambres d'agriculture) ou encore de partenaires sociaux (ex: FDSEA SAVOIE...) ainsi que de services techniques inter-départementaux (notamment... informatiques...) à l'échelon de PAYS de SAVOIE...

...Ou... bien sûr, de la Réforme des Institutions et des collectivités territoriales à l'ordre du jour des parlementaires qui statueront eux aussi... post élections ! sur certaines évolutions nécessaires mais aussi des calculs politiciens certes électoralement peu porteurs (tels la division par deux du nombre des élus qui représenteront les citoyens et les territoires en départements et régions ...

Autant de brûlantes questions éminemment politiques (et non réductibles à des nostalgies d'ordre identaire assimilées à la légère à, je cite ..."fantasme".ou autre "folklore régionaliste savoyard" ****) car lourdes de conséquences à court et moyen terme, pour tous les citoyens concernés, y compris savoyards et rhônalpins ...

Je m'étonne en effet du silence assourdissant entourant des mutations et re-déploiements lourds de conséquences ... en termes de budgets rognés, compétences redistribuées en vue d'une reprise en main centraliste et d'économies drastiques... Soit , autant de réductions du nombre des fonctionnaires territoriaux ... et donc de la qualité des services rendus aux populations ...

Je m'étonne aussi de leur faible prise en compte... et des tendances toutes couleurs confondues... à différer la diffusion d'information, la réflexion et l'énoncé de propositions constructives en période de pré-élections régionales ... y compris de la part d'un certain nombre de candidats à la gestion des dîtes collectivités en devenir.... et en déclinaison dès 2010 de 4 premiers projets de loi... dont des démarches VERS et POUR UNE région SAVOIE.... en BONNE VOIE ! et des décisions prises dès cet automne ! ...

RAP
*** Michèle RIVASI, François ALFONSI et Malika BENARAB-ATTOU, tous trois députés européens...Cécile DUFLOT Secrétaire Nationale des VERTS ayant soutenu avec brio l'audition des VERTS par le Comité Balladur et conduisant la liste Europe Ecologie les Verts en région Ile de france, ainsi que des combats menés par La VOIX des Allobroges... sans compter des régionalistes de tout bord, contribuant eux aussi à faire avancer une décentraliséation bien comprise ...vers un minimum de maîtrise et gestion territoriale - réellement participative - pour les citoyens concernés.


***déclaration reçue ce jour (le 7 février 2010) : Philippe MEIRIEU, tête de liste Rhône Alpes pour Europe Ecologie, dément expressément la nature des propos qui lui sont attribués dans le Monde du 1er février 2010 concernant "le folklore régionaliste savoyard". Il redit sa solidarité au Mouvement Région Savoie et plus globalement à Régions et Peuples Solidaires. Philippe MEIRIEU tient à rappeler qu'il est très attaché aux principes du fédéralisme différencié, il réitère son engagement à porter les valeurs d'une nouvelle architecture territoriale, plus cohérente et plus proche des citoyens. A ce titre, l'expérience, le dynamisme et l'expertise de la région Savoie seront bien évidemment décisifs.

ET A titre INFORMATIF pour ceux qui doutent... des réalités savoyardes :
concernant la fusion des 2 départements, voici (en date du 22 mars 2010) un état des lieux établi par La Rédaction du DL | le 22/03/10
SAVOIE/HAUTE-SAVOIE Le débat sera lancé à l'automne dans les conseils généraux :

La fusion des deux départements est clairement envisagée

Et si plus de 150 ans après avoir été séparées, Savoie et Haute-Savoie ne faisaient plus qu'une ? Divisés en deux départements par décret impérial le 15 juin 1860, ces deux territoires pourraient fusionner en fin d'année, plus probablement l'an prochain.

L'idée, qui flottait depuis quelques mois dans le Landerneau politique savoyard, a reçu vendredi la bénédiction des présidents des deux conseillers généraux, Hervé Gaymard (Savoie) et Christian Monteil (Haute-Savoie). Déjà qu'en février, le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, s'y était déclaré favorable. Tout cela en public. C'est une première.

« Nous sommes au milieu du gué, estime Hervé Gaymard. Soit on continue dans le cadre de l'Assemblée des pays de Savoie, en l'approfondissant un peu. Soit on change de braquet, et l'on est plus ambitieux. » Dans l'esprit des deux présidents savoyard et haut-savoyard, c'est évidemment la seconde option qui l'emporte.
Pourquoi maintenant ? Parce que le contexte, celui de la réforme territoriale, s'y prête comme jamais. Primo : « Une disposition permet le rapprochement de plusieurs départements, reprend Hervé Gaymard. La procédure est beaucoup plus simple qu'avant. Ce n'est plus un parcours du combattant. »

Deuzio : le redécoupage programmé des cantons, lié à la création des "conseillers territoriaux" va rééquilibrer la représentation des deux départements. Et mettre fin au paradoxe actuel : la Savoie, bien moins peuplée, dispose de davantage de cantons que la Haute-Savoie.

Sur ce terreau fertile, Hervé Gaymard et Christian Monteil ont annoncé, lors du vote du budget de l'Assemblée des pays de Savoie, qu'ils « poseraient la question du débat institutionnel à l'automne 2010 ». Pas avant, car la loi encadrant ces nouvelles "procédures de fusion" n'a pas encore été définitivement adoptée. Elle doit de nouveau être présentée à l'Assembée nationale et devrait sortir en juillet. Septembre au plus tard.

De nouvelles compétences ?

Les élus connaîtront alors clairement les règles du jeu. Qui devrait se dérouler ainsi : la fusion serait d'abord débattue dans chacun des deux conseils généraux. Puis au sein de l'Assemblée des pays de Savoie. Suivrait une consultation de la population, dans des conditions qui ne sont pas encore connues. En l'état actuel du texte de loi, un référendum est obligatoire.

La création d'un département unique n'apparaît désormais plus comme un vieux serpent de mer. « Il y a un véritable changement d'état d'esprit, nous confirme-t-on. Le président de l'Assemblée nationale l'a soutenue publiquement ! »

Maintenant, donc, trois possibilités. Le statu quo avec l'Assemblée des pays de Savoie comme seul dénominateur commun. La fusion des deux départements, sans qu'ils n'acquièrent pour autant de nouvelles compétences. Ou bien la fusion, mais avec de nouveaux champs d'action, délégués par l'État ou la région « sans conflit », insiste Hervé Gaymard, qui avance l'exemple de la filière bois.

C'est évidemment cet avenir qu'imaginent les deux présidents, Christian Monteil parlant de « mariage institutionnel » et de « prise de compétences légales nouvelles ». Avenir qu'ils défendront dès l'automne.

Ironie du sort : au moment même où l'on fête les 150 ans de l'annexion des pays de Savoie à la France pourrait bien se tourner une nouvelle page de leur histoire...

Pierre-Éric BURDIN
Paru dans l'édition 73ABC du 22/03/2010

article re-transmis par:
RAP