Intervention de Benoîr LECLAIR (commissaire à l'aménagement du territoire et aux transports) et au nom du Groupe des VERTS sur Rapport 09.07. 790 : projet de directive territoriale d’aménagement des Alpes du Nord

Monsieur le Président, Cher(e)s collègues,

Benoît

La DTA des Alpes du Nord est un vieux projet, on l’a déjà dit, et es verts ne sont pas favorables à l’établissement de règles par l’intermédiaire de directives dont la préparation a montré que cet outil était peu démocratique. Pour autant nous estimons, compte tenu des enjeux, que le verre DTA est plutôt à moitié plein :

La première copie publiée par le ministère à l’automne 2008, a eu le mérite de poser les vrais enjeux d’une protection des alpes. La levée de bouclier de la plupart des exécutifs des grandes collectivités locales (départements, agglomérations alpines) et des associations d’élus locaux nous a d'emblée conduit à intervenir fortement dans le débat.

Notre mouvement est le seul à avoir initié une réflexion commune aux élus des différentes collectivités (communes, départements, région) evoire autres partenaires, débouchant sur une lettre ouverte dès le mois de février au préfet de région : prise de position claire en faveur d’une DTA volontariste précisant les insuffisances de ce premier texte.

La lecture des différentes versions qui ont suivi... illustre clairement le travail des lobbies pour dénaturer un texte si gênant qu’il conduit l’UMP à nous proposer pas moins de 7 amendements dont le seul objectif est « laissez nous continuer comme avant ! »

* Continuer l’aménagement de la montagne, expression pudique qui veut dire :
* extension de l’urbanisation en stations (nombreux projets UTN)...
* extension des domaines skiables et liaisons des stations entre elles...
* constructions de retenues collinaires et installation de canons à neige,
* colonisation des rivages des lacs__ (et la loi littoral à nouveau menacée !!!
* multiplication des infrastructures routières__ pour alimenter l’ensemble...
Les exemples malheureux ne manquent pas, !:

Qui ne connaît pas ou n'a pas entendu parler de réalisations erresponsables dont nous citerons pour exemple, en Isère, la station fantôme de St Honoré, abandonnée en cours de construction ....mais aussi beaucoup plus récemment, le projet de Centre Thermo Ludique dans le marais de Bourg st Maurice... ou ENCORE ...les circuits de motoneiges des Ménuires et de Val Thorens en contradiction avec la loi de 1991 sur les loisirs motorisés ?

Et beaucoup d'autres encore... !

RAP