L’INVITÉ DU DIMANCHE : JEAN-VINCENT PLACÉ (Vice Président des VERTS en Région Ile de France )

« Il faut savoir fêter une victoire » !
rubon37-48bad.jpg

Patron des Verts de la région Ile-de-France, Jean-Vincent Placé, 41 ans, est devenu l’un des hommes forts de l’écologie française.

PROPOS recueillis par Dominique de Montvalon
et parus dans AUJOURD'HUI la France

Pouvez-vous nous parler de vous ? Qu’est-ce qui vous a amené à l’écologie ?

>>> Jean-Vincent Placé. Je suis né à Séoul, en Corée du Sud, le 12 mars 1968. J’ai eu la douleur d’être abandonné à la naissance et j’ai vécu jusqu’à l’âge de 7 ans dans un orphelinat. J’ai eu ensuite la chance d’être adopté par une famille normande. Ma rencontre avec Michel Crépeau, alors maire de La Rochelle, a été déterminante dans mon parcours. Je suis devenu son assistant parlementaire. C’était un immense bonhomme, un écologiste convaincu, qui a lancé en 1974 les premiers vélos en libre service. Après sa mort en 1999, j’ai adhéré aux Verts. C’est chez les Verts que j’ai trouvé le discours le plus abouti, qui lie environnement, solidarité, démocratie, diversité, féminisme. Ils m’ont fait confiance pour présider les Verts à la région Ile-de-France depuis 2004. Et, sans rougir, nous avons bougé les lignes.

Depuis le succès des listes Cohn-Bendit aux européennes, les Verts martèlent qu’ils vont présenter des listes autonomes partout aux prochaines élections régionales. N’êtes-vous pas grisés ?

>>>Il faut savoir fêter une victoire, il faut aussi savoir garder la tête froide. Les électeurs et électrices ont soutenu le rêve européen que nous portions. De même, nous soumettrons à leur suffrage un projet régional. Non pas contre la gauche, mais pour faire gagner une gauche renouvelée. Il y avait le libéralisme, le socialisme, aujourd’hui il y a l’écologisme. C’est naturel que cette pensée politique soit défendue sous ses propres couleurs. Il n’y a d’ailleurs qu’en France que l’on s’en étonne.

A quoi attribuez-vous votre succès aux européennes ? A la performance de Daniel Cohn-Bendit ou à la faiblesse du PS ?

>>>L’urgence écologique nécessitait que tout le peuple de l’écologie soit rassemblé autour d’un projet européen et non franco-français pour porter la transformation écologique de la société et de l’économie. Ce projet, nous avons pu l’incarner autour d’une dream team : Dany, Eva Joly, José Bové, pour ne citer que les plus connus. Mais ces hérauts de l’écologie politique ont été épaulés par une nouvelle génération qui incarne un renouvellement. Je pense évidemment à Cécile Duflot, notre secrétaire nationale, ainsi qu’à Karima Delli, de Sauvons les riches et Jeudi noir, notre nouvelle députée européenne. Nous pensons que la diversité, dans la nature comme en politique, est une force.

Faut-il craindre que l’Iran se dote de l’arme nucléaire ? Diriez-vous qu’une politique de fermeté s’impose ?

>>>Nous sommes favorables à une zone de dénucléarisation sur tout le Moyen-Orient. La fermeté, c’est s’opposer, et pas seulement en Iran, à la prolifération du nucléaire, civil comme militaire. Et, de ce point de vue, le président Sarkozy, qui encourage partout l’essor des centrales, ne contribue pas au désarmement.

Les Verts ont soutenu le dalaï-lama et ne passent rien à la Chine. Votre parti est-il anti-Chinois ?

>>>Est-ce être anti-Chinois que soutenir le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, et prôner la non-violence ? Est-ce être anti-Chinois que s’élever contre la répression qui a fait plus de 140 morts ouïgours dimanche dernier ? Nous sommes le seul parti à défendre ces principes dans le monde entier, quel que soit le régime en place. Nous défendons les droits fondamentaux des Tibétains, des Ouïgours mais aussi les droits humains des Chinois eux-mêmes.

En menant la bataille contre le travail le dimanche, la gauche est-elle fidèle à ses valeurs ?

>>>Le repos dominical s’est laïcisé : c’est maintenant une question de société. Il est extrêmement grave que cet acquis, soutenu dès le début par le mouvement ouvrier, soit remis en cause. Le gouvernement détricote le droit du travail. Nous, écologistes, portons une société qui crée du lien, valorise le temps libre et pas seulement le travail. Simplement parce que nous pensons que nous travaillons pour vivre, et pas le contraire.

Etes-vous favorable à terme à une interdiction du port de la burqa en France ?

>>>Je préfère parler de voile intégral. La burqa, c’est le voile bleu grillagé des Afghanes. Le voile intégral, c’est une prison pour la femme. Je ne suis pas de ceux qui cherchent à faire des lois pour tout réglementer. Il faut parfois faire confiance à notre savoir-vivre ensemble, notre intelligence sociale. Une loi risquerait de confiner ces femmes chez elles. Et ces lois sont toujours dirigées contre une même fraction de la population.

Dites-vous comme Jean-Louis Borloo que tous les particuliers devront recevoir un « chèque vert » lorsque la taxe carbone sera mise en place ?

>>>Cette proposition figurait dans le programme d’Europe Écologie : M. Borloo était donc bien inspiré ! La taxe carbone est fondamentale : il faut donner un prix et une visibilité au coût environnemental induit par toute activité. Mais attention ! Les ménages les plus modestes risquent de subir cette mesure comme un impôt indirect. Alors oui, il faut redistribuer cette richesse intelligemment, tout en les faisant participer à la protection de leur environnement.

A l’épreuve du pouvoir, Obama vous séduit-il toujours autant ?

>>>Au soir de son élection, j’étais ému, mais aussi inquiet du poids insurmontable qui reposait sur ses épaules. Il a pris le pouvoir au pire moment possible. Et pourtant, Barack Obama est parvenu à nous faire oublier l’Amérique de Bush et à porter un message d’espoir, aussi bien sur le climat que sur le dialogue des civilisations. Même s’il reste soumis à des lobbys ultrapuissants, même si les Etats-Unis et l’Europe, ce sont deux choses différentes.

Que vous inspire ce qui s’est passé autour de la mort de Michael Jackson ? De l’émotion, ou un mouvement de recul ?

>>>Prenez la boutade comme un hommage, mais le seul mouvement de recul que cela m’évoque, c’est son célèbre moonwalk ! Plus sérieusement, je crois que beaucoup de ceux et celles qui ont été touchés par sa disparition n’étaient pas nécessairement des fans. Il a écrit et inventé beaucoup de choses : j’invite vos lecteurs à revoir le clip de « Earth Song ». Mais je constate aussi que moins il y a de vivre ensemble au niveau local, plus il y a de besoin de grand-messes médiatiques.

Souhaitez-vous la victoire de la gauche en 2012 ? La croyez-vous possible ?

>>>Je la souhaite, bien sûr, de toutes mes forces. Possible ? J’ai envie de vous dire : « Yes, we can. » Si nous portons un projet résolument écologiste, résolument de gauche, la victoire de la gauche est à portée de main

RAP