Carmen_Council_meeting.jpg

Carmen de Jong, grande et très belle femme de 42 ans, est géographe, directrice scientifique (recherche) à l'INSTITUT de la MONTAGNE de l'Université des PAYS de SAVOIE jusqu'ici basé à CHAMBERY.

Elle exposait il y a quelques mois à peine à ANNECY, le PROGRAMME EUROPEEN "SCARCE WATER", (Pénurie d'eau en MASSIFS ALPINS ) à l'invitation du SILA Syndicat du Lac et devant un très large public rassemblé pour la journée et manifestement très intéressé.

Elle assure aujourd'hui, démontre (et nous convainct...) que l'on cherche à l'y pousser vers la sortie...
Et dénonce des pressions pour lui faire quitter l'université...

Carmen de Jong est pourtant très connue et très écoutée dans le milieu scientifique pour ses prises de position sur la neige de culture et le réchauffement climatique. Mais..."beaucoup moins appréciée chez les exploitants de remontées mécaniques". "Surtout depuis cette rencontre de décembre 2007 à la préfecture sur le changement climatique"...

Mais écoutons plutôt ses propos à ce sujet, au travers d'extraits d'un article paru le 29/05/09 sous la plume de Jacques LELEU, lors d'une entrevue accordée au D.L :

"Pour détendre l'atmosphère, j'ai projeté un dessin humoristique montrant un canon à neige crachant des liasses de billets de 500 €."

Las! le directeur du puissant SNTF (Syndicat national des téléphériques de France) n'a pas du tout apprécié...(il faut dire que le courant n'est jamais passé entre Laurent Reynaud et Carmen de Jong)

"Je n'existe plus."
«Je dérange. Je ne suis pas consensuelle. Je dis franchement que les chercheurs n'ont pas à mentir pour faire plaisir aux élus et aux stations de ski», tranche cette hydrologiste allemande de réputation internationale"'
"Je n'existe plus : on m'a supprimé ma boîte mail. Mon nom a disparu du site internet de l'institut. Mes derniers déplacements n'ont toujours pas été remboursés. Et je viens d'apprendre que l'Unité mixte de service dont j'étais responsable était fermée"...
"Mais je ne vais pas me laisser faire ! Je vais rappeler tous les crédits que j'ai obtenus de l'Europe depuis que je suis arrivée ici... »
...promet-elle tout en comparant sa situation à celle de spécialistes américains du réchauffement climatique qui avaient été réduits au silence sous la présidence de George Bush parce qu'ils étaient jugés trop alarmistes.

GROSSE_BERTHA.jpg

RACCOURCI de Pierre NENNY: CARMEN et la coccinelle en ligne de mire d'un CANON (à NEIGE) !bien sûr.

Alors...Carmen DE JONG victime du lobby des stations ? ***

L'affaire a déjà traversé la Manche. Le Sunday Times s'en empare en expliquant qu'elle serait la victime du lobby des stations***...

L'avenir de l'institut de la montagne sera au cœur du débat prévu en septembre par l'Assemblée des pays de Savoie. Pas simple... Il s'agit d'assurer la légitimité et l'indépendance d'un organisme de recherche sans le couper du monde économique et politique. L'occasion nous sera donc donnée de revenir sur le respect de ses missions tant locales que transalpines...et européennes...Mais aussi d'intégrer la nécessité désormais vitale, de résister courageusement aux pressions qui s'exercent pour le "contrôler"au service de seuls intérêts immédiats sinon particuliers...

RAP

*** Conseillère régionale déléguée à l'Environnement et la Prévention des Riques (dont les politiques de l'EAU...sur lesquelles je reviendrai en BILAN de MANDAT...) je réponds que certainement OUI, et partage totalement cet avis pour les raisons suivantes :

La NEIGE de CULTURE est devenue SUJET TABOU depuis que la candidature d'ANNECY aux J.O. 2018 entraîne l'OBLIGATION d'EQUIPER TOUTES les STATIONS de CANONS à NEIGE ! en regard d'une situation globale de l'enneigement d'ores et déja critique en bien des endroits; ce qui ne va pas aller en s'arrangeant... vu les données enregistrées en propective parfaitement alarmante en matière de CHANGEMENT CLIMATIQUE, en cours...

Le fameux PROJET de D.T.A. (Directive d'Aménagement des Alpes du NORD)...actuellement soumis à concertation, avant enquête publique dont on reparlera très bientôt...s'est lui-même vue "attaqué" avec virulence, et en gros par les mêmes... du seul fait qu'à la lumière des constats et préconisations consignés en "LIVRE BLANC" correspondant, il ose proposer d'encadrer voire limiter l'ouverture de nouvelles stations....

J'invite donc toutes celles et ceux qui me liront à soutenir la rigueur professionnelle de Madame DE JONG en démultipliant largement ces informations...