Pas de JO à Annecy ! On n'en VEUT PAS !!!
texte reçu de CHRISTIAN OEIL

a.jpg
Au moment où, "on" nous annonce que les caisses de l'état sont vides, "ON" nous propose des JO en France l Au moment où "ON" nous annonce, que la loi Littoral ne sera pas modifiée et que même ! le lac d’Annecy va être classé... ON nous annonce aussi BITUME et BETON sur sur ses rives et jusque dans nos montagnes.

Au moment où enfin ! tous les partis, y compris celui au pouvoir admettent la gravité de la situation climatique (même si ON ne se donne pas les moyens d’y remédier) ainsi que celle de la crise économique frappant la Haute Savoie...

Et "on" nous explique AUSSI qu'il va falloir construire de nouveaux bâtiments, de nouvelles voies rapides et de nouvelles super infrastructures comme le tunnel sous le Semnoz. Sans compter les travaux routiers et les flots de voitures aspirées des vallées vers les massifs, pour y peiner et tousser leurs échappées de gaz dans les montées à virages salées à outrance...Après avoir déjà au passage, craché leurs HAP / PCB dans les eaux du Lac d'Annecy... Or, ces pollutions n'étant pas comptées dans l’évaluation effet de serre, elles ne seront donc pas compensées ! ! !

Nouvelle_image.png Note RAP: Les mêmes, nous vantent comme un atout, une Haute Savoie déjà suréquipée en super infrastructures transports (et plethorique en supermarchés...) et continue d'y causer axe Genève/Chambéry et Sillon Alpin, via la liane déroulée pour seulement 8 euros pendant 55 ans ! aux frais des seuls usagers... et croisant l'axe Bellegarde/Tarentaise, pour profiter des équipements d'icelle... Lesquels n'auront jamais que 30 ans d'âge ! en 2018...

MAIS 'on' nous promet que l’effet de serre produit sera «compensé». Chouette, alors ! Quel effet de serre ? Celui induit par les JO ?

Prenons l’exemple de VANCOUVER et des soi-disant. PREMIERS JEUX VERTS !

Une étude des émissions de gaz à effet de serre a été réalisée pour justifier de la compensation. On y voit que nombreuses émissions n’ont pu être évaluées : les déplacements en cargo des athlètes et équipes, média sponsors, avec un indice d’incidence de 3, sont des émissions très importantes qui ne sont pas comptabilisées.

Vous noterez aussi que de nombreuses valeurs sont affublées d’un indice de confiance faible ou très faible, ce qui signifie que l’évaluation est très imprécise, et la fourchette du doute très large… Les valeurs ayant un indice de confiance (i.c.) faible (ou très faible) sont le plus souvent très élevées : un taux d’erreur très fort sur une valeur très élevée ! (ex : services contractuels 5000 i.c. très bas, trajet en avion famille olympique 6000 ic. bas, voyage en avion des spectateurs le poste le plus lourd 160000 i.c. moyen…)

Ainsi la fréquentation globale des stations de Tarentaise a augmenté de 25 % dès 1993. C’est donc le but d’Annecy ! Et qui va compenser tout cet effet de serre ? Une étude de l'Ademe confirme que l'évaluation des effets de serre et celle du coût des compensations sont pour le moment très aléatoires. L’Ademe argue que les méthodologies sont trop hétéroclites et les institutions qui y procèdent trop peu expérimentées.

Et les pollutions ne s'arrêtent pas là…Rappelons-nous les fuites d'ammoniacde la piste de bobsleigh d’Albertville…Et aussi que les CANONS à NEIGE ! qui tourneront encore plus fort qu'à l'accoutumée.

PENSONS à l'EAU consommée par les dix mille athlètes, leurs accompagnants, les organisateurs, et le public dans une région qui est souvent en alerte nappes phréatiques basses, Quand déjà la Convention Alpine (invitée par le SILA) se souciait de PENURIE d' EAU POTABLE dans les ALPES, il y a moins de 3 mois, et à ANNECY justement ! C'est vraiment n'importe quoi…Pourvu que çà mousse !

De qui se moque t-on ?