poussard.jpg

Question de Renée Alice POUSSARD,Elue Pilote du CONTRAT territorial EMPLOI FORMATION de l'Albanais, dyu Bassin Annécien et des Usses et Bornes), portant sur: "LA" CRISE, "LES" CRISES...leurs impacts conjugués, et la nature des solutions à apporter sur.pôles dits "de compétitivité"... entreprises (telles ST AUTOCAM), intérimaires massivement non reconduits et sous-traitances automobile sinistrées, chez nous en Vallée d'ARVE...et ailleurs aussi '

Monsieur le Président,

Ca devait arriver! La bulle spéculative et VIRTUELLE gonflée à l’intox...a explosé...Avec réactions en chaîne emballées à la vitesse grand V, qui ont gangrené en quelques heures, tout le système bancaire, mondialisé sans garde fous... AUCUN!

Le pouvoir d'achat miné par la précarité généralisée, s’est vu quant à lui aggravé d'un endettement des ménages encouragé à tout va, sans exiger un minimum de répondant…On croît rêver. Pourtant, c'est la triste irresponsabilité d'un monde qui ne tourne plus rond, à l'image des cerveaux surchauffés qui l'ont déréglementé. Voici en tout cas comment la crise, "les" crises, sont perçues de nos concitoyens déboussolés, face aux effondrements mondialisés ( en domino) de larges pans économiques, jusque dans des territoires qu'on disait protégés...il y a quelques semaines encore...

La conjugaison, et la multiplication prévisible de tout un cortège de crises, (climatique ici, alimentaire là, sanitaire ailleurs, écologique partout…) planent ensemble sur une économie fragilisée d'autant l’une chassant ou renforçant l’autre. Et ce, jusque dans des territoires qu'on croyait pourtant « privilégiés », il y a quelques semaines encore…
Nous venons donc de ré-abonder SOLIDAIREMENT en BUDGET 2009, plusieurs dispositifs régionaux  : Formations Professionnelles et soutien aux PME/PMI/TPE comme aux salariés d'une large sous-traitance sinistrée...et en bien mauvaise passe; et notamment en Vallée d’Arve impactée de plein fouet, avec - déjà ! en Haute Savoie - la perte des grands fleurons industriels, dont certains touchent, c'est à noter, aux activités sportives et au ski !! Pareilles situations étant une fois de plus, colmatées au coup par coup par un gouvernement manifestement dépassé par ses pratiques sociales inhumaines jamais remises en cause bien que répétés.

Alors que, comme disait ma grand'mère, les temps ne sont plus à "changer de pansement" indéfiniment… mais bien à "penser le changement" DE TOUTE URGENCE !

Le système de gouvernance globale s’aggravant aujourd'hui d'une totale CRISE de CONFIANCE, sans précédent....

La situation est donc critique mais elle offre, de ce fait même, l'opportunité de CHANGER !

Le "toujours PLUS, toujours PLUS VITE" régit nos sociétés de compétitions, avec l'assentiment coupable de décideurs silencieux obnubilés par l’efficience à court terme et plus soucieux des moyens que des fins, ou de satisfaire de vrais besoins exprimés. Les soi-disantes innovations satellisées autour des vieilles lunes renforcent encore les auras chancelantes de certains pôles.

Question :

Monsieur le Président,

PAQUET_CADEAU.jpg PENSEZ-VOUS que le capitalisme financier vitupéré par Mr Sarkozy et ses chantres qui l’ont pourtant adoré il y a peu, roue dans la roue du capitalisme à l'américaine... soit la seule cause de tous nos maux ? En pleine récession mondiale de commandes portant sur les flottes automobiles d'entreprises qui préfèrent désormais louercomme sur les particuliers précarisés à vaste échelle, et renonçant massivement à la voiture, faute d'accès possible à des crédits sains ?

Pensez-vous COMME NOUS, Monsieur le Président, qu'il faut, encourager à des diversifications et des reconversions localisées, dont les productions automobile surnuméraires, aujourd'hui condamnées à bien des égards par une offre allemande bien mieux placée que la notre dans des rapports qualité/coûts, y compris environnementaux ?

Réponse de l'Exécutif :

JeanLouisGagnaire.jpg!!!Le Vice Président de la région jean Louis Gagnaire, en charge de l’économie a répondu en présentant les renforcements des dispositifs de soutien aux entreprises expliqués dans lles reprises du budget 2009, dont les champs de l'Economie Sociale et Solidaire à investir plus encore, sans toutefois admettre la nécessaire relocalisation de l’économie et l’anticipation de la reconversion des secteurs appelés à se transformer, dont l’automobile

retransmission RAP __ PHOTOjaniaud.JPG

Question de Béatrice JANIAUD portant sur :

le démantèlement du système de formation en particulier l’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR et LA RECHERCHE.
Monsieur le Président,

Ma question porte sur la casse du système de formation initiale, supérieure et de recherche
Le gouvernement déploie un plan stratégique de démantèlement. Le succès des manifestations récentes témoigne de l'inquiétude.La reculade ce lundi du ministre Darcos sur la réforme des lycées, montre que la précipitation nuit, puisque la population lycéenne, des parents et des professeurs est nombreuse et facilement mobilisable. Mais la vigilance reste de mise !

. Par contre, dans l’enseignement supérieur la mobilisation est plus diffuse et les résultats sont là ; suppression des IUFM pourtant seul lieu pour se former au dur métier d'enseignant.
Les IUT : leur budget est versé dans le pot commun des universités dès le 1er janvier 09 : lorsque l'on sait qu'un étudiant de licence pro passé par l'IUT bénéficie d’au moins 2 fois plus de présence d'enseignant que celui passé par la fac, se rapprochant ainsi de l'élève de prépa, la tentation est trop grande
Ne revenons pas sur la loi LRU de 2007, juste son évolution en cours, celle qui permet au président d'université de moduler le nombre d’heures de cours des enseignants-chercheurs selon leur « mérite ». Des profs à deux vitesses, la concurrence entre collègues quoi.

Le budget des universités dans le cadre de la LOLF est tombé vendredi dernier. Le CNESER (Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) a très majoritairement refusé la ventilation du budget. Le tout nouveau président de la Conférence des Présidents d’Université, issu de Lyon, a signifié ce matin son inquiétude. Sur notre région c’est une perte de 7 postes sur les « petites » universités de Chambéry et StE, de 15 sur Grenoble.

La casse du CNRS.:

Après le pompage de ses moyens par l'Agence Nationale de la Recherche, sa richesse d'interdisciplinarité est évacuée par le départ des sciences de la vie et la création de 10 instituts productifs pour ne pas dire productivistes. Cela à la suite d'un comité national tenu secrètement, les élus à peine informés, pour empêcher la manifestation prévue.…

Le suicide récent d'un candidat à la présidence de l'Université Joseph Fourier nous rappelle tragiquement le grand malaise de l'élite intellectuelle française.

Question :

Mr le Président, Député du Rhône, que comptez vous faire ?Madame et Monsieur les vices -président en charge de la formation initiale, supérieure et de la recherche, que pouvons nous réellement faire ?

Réponse :

Le Vice Président R Fougères en charge de l’Enseignement Supérieur a répondu en reprécisant les engagements de la Région en particulier sur le volet bâtiment des campus et logement étudiant ; sur le soutien à la Recherche via les clusters et pôles de compétitivité et la montée en puissance des sciences humaines...

RAP