lerasofficiel.jpg

Tout au long de cette session budgétaire et dans sa préparation, les Verts ont pesé de tout leur poids. Ils ont obtenu des victoires importantes pour les rhônalpins. La Région s’est notamment,engagé sur un plan énergie dans les lycées pour mai 2008. Or depuis 2004, le groupe des Verts mènent bataille là dessus; avec beaucoup de mal à se faire entendre mais c’est aujourd’hui chose faite !

Par contre, les Verts enregistrent l'échec lié au rejet de leur tentative d'amendement sur la fiscalité directe et les équipements sportifs d’intérêt régional pour lesquels la collectivité continuera donc à dilapider des deniers publics.Même si les Verts continueront à batailler pour ramener ces crédits sur des terrains plus utiles

Sur les recettes, poursuit G. LERAS, nous avons obtenu une victoire sur le recours aux cartes grises en cette année majeure du début d’application du cadencement.
Il va nous falloir suivre de très près sa mise en œuvre, de même que les dysfonctionnements repérés - et donc à traiter ! - dans la réponse de l’opérateur SNCF aux usagers…Il nous faudra aussi voir de près, à notre niveau d’Autorité Organisatrice des Transports, si ce que nous avons prévu financièrement dans la convention pour 2009 et 2010 suffira.

Une chose est sûre l’engouement pour les trains comme les réactions des usagers démontrent parfaitement que ceux-ci sont loin de la démagogie ambiante qui agite l’impôt comme un chiffon rouge !

.Ils ne s’interrogent pas du tout, mais alors pas du tout, sur les quelques euros d’imposition annuelle supplémentaire que les améliorations nécessaires appellent. Ils veulent la bonne satisfaction de leurs besoins, et donc notre réaction en conséquence et notre efficacité.
(...) !!!!C’était aussi l’année du Grenelle de l’environnement et nous avons amené la majorité et la Région à un positionnement sérieux quant à la fiscalité indirecte. Mais je le redis : il est fragile et il sera défaillant d’ici quelques mois. Le pétrole n’est pas en hausse : il a structurellement changé de niveau. Ce niveau et la hausse de l’offre TER entraîneront en Rhône-Alpes une diminution forte des recettes de TIPP et de cartes grises. Et c’est apparemment là un élément d'échec de la majorité régionale, qui n'aura pas voulu tenir compte des évolutions financières de ces derniers mois : coûts du pétrole et inflation *font que l’écriture budgétaire proposée et arrêtée en novembre, est devenue caduque. Nous avons majoritairement décidé de faire les autruches (c’est une attitude courante) et je le redis : avant la fin de l’année, nous serons de ce fait étranglés dans l’exécution de nos politiques régionales.

Ne comptez pas sur nous, pour renoncer.ou pour fuir en avant... dans un budget 2009 d’austérité ! Car la Région est aujourd’hui un échelon pertinent qui peut de façon cohérente contribuer au mieux-être des citoyens. Elle doit être debout face à l’Etat mais aussi face à ses obligations.
Ainsi s'est exprimé Gérard LERAS.

* les lourds transferts de charges de l'Etat aux régions sont essentiellement compensés par la Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers (TIPP) qui d'une part augmente moins vite que l'inflation... et de plus est une ressource en baisse (en contre coup des hausses de carburants) . D'autre part, les 8 € d'augmentation sur cartes grises sont dérisoires en regard des besoins à financer.
         RAP