Mercredi 23, jeudi 24 et vendredi 25 janvier 2008 : l'Assemblée régionale réunie à Charbonnières a procédé à l'adoption du BUDGET REGIONAL 2008 à l'issue des 3 jours de débats animés, dont je restituerai des extraits significatifs. On notera en outre qu'à cette occasion, et suite à un riche et long débat sur un thème plus que jamais d'actualité sociétale et donc politique, tous les groupes (sollicités au nom des Verts par mon entremise) ont finalement majoritairement adopté UN VOEU tristement inspiré par la fermeture de SALOMON RUMILLY. A l'exception prévisible du groupe UMP. Ce voeu était formulé comme suit :

Exposé des motifs :

Le groupe finlandais AMER Sports racheteur en 2005 de SALOMON Rumilly annoncait dès cette acquisition la suppression de 380 emplois (sans compter les nombreuses incitations au départ portant le « dégraissage » à plus de 400 salariés). Il donne aujourd’hui (le 10 janvier 2008) le coup de grâce au site de Rumilly dont il annonce aux territoires scandalisés la fermeture pour cause de recentrage sur son pôle compétence ski en Autriche, avec en parallèle la suppression de 284 emplois.

SALOMON et le groupe finlandais AMER SPORT leader mondial des équipementiers sportifs illustrent jusqu’à la caricature les tribulations des entreprises dans le grand chaudron de la cuisine libérale.

Pareille à l’arroseur à son tour arrosé, dans le cadre de la diversification de ses productions, l’entreprise SALOMON elle-même rachetée par Adidas en 1997 puis en 2005 par AMER SPORT (regroupé avec WILSON, ATOMIC,PRECOR…) a elle-même entre autre racheté Taylor Made (golf) en 1984... puis MAVIC (vélos) en 1994..., BONFIRE (snowboard) ainsi que CLICHé, mais aussi en 2001 ARC' TERRI (spécialiste canadien de l’outdoor autrement dit des Sports d'extérieur...) RESTONS FRANCAIS !

Parallèlement et toujours en Haute Savoie le groupe RENCAST à THONON (repreneur de VALFOND en 2003), et leader européen de la fonderie aluminium, __cherche à son tour un repreneur... Ainsi Dallas et son univers impitoyable ont mondialement essaimé : "Le Marché" aveugle, insensible aux conséquences de ses décisions poursuit implacablement sa route avec l’aval de majorités silencieuses...Le démantèlement engagé de fleurons de l’industrie française se poursuit dans des perspectives économiques qui faute d’anticipation vont les contraindre en outre, à intégrer d’urgence les conséquences du changement climatique; et à infléchir radicalement leurs productions. L’enneigement inégal des stations de moyenne montagne et son impact sur les politiques touristiques en est un parfait exemple.

VOEU

Le Conseil Régional en appelle au gouvernement français qui majoritairement aujourd’hui accepte, prône voire cautionne sciemment, une politique économique conduite par la haute finance internationale. Laquelle met en concurrence sauvage à l’échelle de la planète, les forts contre les faibles, sans protection aucune pour ces derniers

Il demande que soit rendu voix au chapitre aux élus de tous niveaux afin de mettre un terme aux processus qui déconnectent pratiques économiques et décisions politiques.

N. B.: Jean-Louis GAGNAIRE Vice Président de la Région, délégué à l'économie, a quant à tenu à préciser les collectivités concernées puis proposé et obtenu l'adoption de ce voeu..
RAP