Gilly sur Isère et non lieu en faveur des six personnes physiques poursuivies jusqu'ici : les verts "parlent" et le cas échéant rétorquent vigoureusement quand leurs actes et leurs propos sont déformés.

bien7.jpg

Par un communiqué de presse en date du 26 novembre 2007, les verts ( élus, militants et sympatisants) s'exprimaient comme suit, en direction d'un heddomadaire local les ayant manifestement sous-estimés.

__"Les premiers qui disent la vérité..", il faut les exécuter; c'est un air bien connu !

C'est sans doute (en entonnant le couplet à la mode (à l'heure du Grenelle) et selon lequel " les verts qui n'ont jamais rien fait"...prendraient le train du Grenelle des associations, ce à quoi s'est essayé l'hebdomadaire « la Savoie » qui participait le 15 novembre à un point presse proposé à proximité de l'incinérateur de Gilly à l'origine de la catastrophe sanitaire d'envergure que l'on sait...

Le 23 novembre, au travers de propos faussement rapportés, la parution savoyenne qualifiait entre autre "d'indécente" la présence de la Verte Vice Présidente de la région à proximité de l'incinérateur, et les prises de position publiques par les élus régionaux et le parti des Verts (militants, sympathisants verts ou associatifs...) ayant jugé nécessaire d'exprimer leur totale désapprobation, suite au non lieu prononcé en faveur de six personnes identifiées comme co-responsables à un titre ou à un autre de leurs fonctions En conséquence de quoi, les organisateurs Verts injustement disqualifiés quant à l'effectivité de leurs activités et prises de position de longue date - pour GILLY comme pour ailleurs.- CONTRE les dangers avérés de l'incinération et POUR la promotion de traitements des ordures inscrits dans de vraies pratiques de développement durable, viennent d'adresser au journal en forme de droit de réponse à publier les éléments rétablissant objectivement les faits et les propos échangés. RAP

POUR INFO, le "GRAND 8" émission régulièrement proposée par TV8 Mont BLANC était consacré à un direct sur "l’affaire de GILLY", le mardi 27 novembre de 18 à 19 h, avec la participation de Dominique FREY , Pierrette SECRET et Pierre TROLLIET représentant les victimes, Michel ROULET et Renée POUSSARD les VERTS, les maires de GILLY et GRIGNON ayant justifié de leur indisponibllité, cependant que le représentant de la DRIRE et le Maire UMP d'Albertville déclinaient l'invitation sans plus d'explications...